0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Traquemage T02 Le Chant Vaseux de la Sirène

Traquemage T02 Le Chant Vaseux de la Sirène

Scénario : Wilfrid Lupano
Dessin : Relom
Couleurs :  Degreff

 
 
Traquemage est une série atypique et réussie. Deux bonnes raisons de suivre cette quête épique et loufoque de rural fantasy fromagère (genre dont on ne se doutait pas avant de le connaître à quel point il était indispensable).
 
 


Pistolin était éleveur de cornebique et fabricant de Pécadou (l’odorant formage issu du lait de ces charmantes bêtes). Mais ça, c’était avant. Avant que la terrible guerre que se livrent les mages fasse de ses précieuses cornebiques des dommages collatéraux. Un brin énervé, Pistolin décide de partir avec Myrtille, dernière survivante du troupeau, afin d’exterminer les mages et mettre fin à cette guerre stupide une fois pour toute, épousant ainsi la légende du Traquemage. Après avoir récupéré des vers Gluons censés absorber la magie et avoir réussi à larguer l’encombrante fée Pompette, Pistolin arrive à Saint-Azur-en-Lagune, petit patelin empêtré dans la vase et souffrant de la domination de Kobéron l’étincelant, le mage responsable de la perte de son troupeau. Pistolin espère mettre la main sur une sirène, les seules créatures capables d’aller lui chercher Duranbar, la célèbre épée du Traquemage. Le problème est que les sirènes ont été boulotées par Kobéron, qui raffole de la partie poisson. Heureusement (ou pas), il croisera la route de Merdin l’Enchianteur, un pauvre bougre dont la malédiction rend la vie chiante à tous ceux qu’il croise. Notre brave héros n’est pas au bout de ses peines…
 


Loufoque mais pas absurde, amusante mais pas humoristique, Traquemage arrive à trouver le bon dosage entre parodier un genre qui se prend généralement très au sérieux et raconter une histoire intéressante et cohérente. On a de l’empathie pour ce brave Pistolin, certes pas très fin, mais qui symbolise la révolte des petits face aux puissants dans un système où tout est fait pour que les premiers s’écrasent devant les seconds, quelles que soient les injustices dont ils sont victimes. Cette histoire aurait pu être traité sur un ton sérieux, et on aurait eu un énième jeune héros sans peur et sans reproche partant en quête pour abattre un sorcier maléfique… Cela aurait bien peu original. Là, le côté fantasy rurale (profond) fait qu’on s’amuse tout en réussissant à être surpris. Le dessin illustre à merveille ce genre avec des personnages aux tronches inoubliables et un mélange de réalisme champêtre et de bestiaire fantastique inspiré.

Plus qu’une bonne série de fantasy, mieux qu’une bonne série parodique, une bonne série tout court.
 

Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
1
avatar de guida44
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2596

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Robur le conquérant
Voir la fiche produit
Fanzine Gran Gaudi 02
Voir la fiche produit
Fanzine Gran Gaudi 04
Voir la fiche produit
Fanzine Gran Gaudi 07
Voir la fiche produit
la maison aux 100 portes tome 1 - la dame aux chiens
Acheter sur BD Fugue
jojo's bizarre adventure - steel ball run tome 9
Acheter sur BD Fugue
Soul Reviver tome 3
Acheter sur BD Fugue
NEO-ATOMICUS
HOT SPACE NEO-ATOMICUS
Retourner en haut de page