0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Vann Nath

Vann Nath

Acheter sur BD Fugue
VANN NATH
LE PEINTRE DES KHMERS ROUGES

Scénario : MATTEO MASTRAGOSTINO
Dessin : PAOLO CASTALDI
Editions : LA BOITE A BULLES


 
Pendant quelques années, le régime des Khmers rouges a semé la terreur et de nombreux morts. Vann Nath est un des rares rescapés du camp S-21. Cet album conte ses souffrances et sa survie qu’il doit à son talent d’artiste peintre.
 

 
1975, Phnom Penh vient de tomber aux mains des Khmers rouges, c’est la fin de la guerre civile, les hommes habillés en noir ont fait plier le gouvernement en place et les américains. Dans les rues, seuls les enfants et les pro-Khmers rouges se réjouissent de la situation. Rapidement, le Cambodge devient le Kampuchea, la population vit de nouveau sous la terreur et les balles des fusils mitrailleurs. Vann Nath est à cette époque un jeune artiste peintre et c’est à un moment où il tente de rejoindre sa femme et son fils qu’il va être arrêté. Sans raison, sans explication, il va être emprisonné dans la prison de Tuol Seng, plus connue sous le nom de S-21. Quelques années plus tard, Vann Nath se souvient de ces années de cauchemar.
 
Vann Nath

Le régime mis en place par les Khmers rouges a fait plus de 2 millions de morts. Vann Nath aurait pu faire partie de ceux-ci. Mais un talent l’a curieusement sauvé, celui de la peinture. En effet, sous le régime, il fallait véhiculer l’image de Pol Pot à travers tout le pays, toutes villes, tout lieu visible. Pour le compte de son tortionnaire, Vann Nath va peindre le portrait du despote.
Car oui, ce livre n’est pas une fiction, il conte la vie de Vann Nath, emprisonné sans raison en 1978 dans le centre de détention S21. Sans raison car à cette époque il valait mieux emprisonner des innocents que de laisser en liberté des complotistes.
 
Une bande dessinée pour ne pas oublier le génocide des Khmers - rts.ch -  Livres


Ce récit relaté par Matteo Mastragostino est poignant, il ne cache rien des conditions carcérales de cette prison, des souffrances, violences, sévices subis par les détenus au point d’en être à la limite du choquant. Le lecteur se retrouve ainsi comme Vann Nath, piégé par la situation, incapable de réagir et pris par la situation jusqu’à la fin de l’album.
Le livre se déroule comme un roman graphique avec des dessins jetés, sans décor particulier, juste l’essentiel pour faire comprendre la situation, comme  si le dessinateur n’avait pas le temps de s’appliquer au risque de se faire prendre. Le style de Paolo Castaldi est ainsi parfait pour conter cette histoire.
Un très bel hommage à cet homme devenu défenseur des droits de l’homme cambodgien, parti à l’âge de 65 ans mais qui a eu le temps de révéler au monde les cruautés des camps et du régime des Khmers rouges.
 
 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3741

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Les heures noires
Acheter sur BD Fugue
où es-tu Léopold ? tome 2 - cache-toi, voilà Alice !
Acheter sur BD Fugue
les chemins de traverse
Acheter sur BD Fugue
Alyson Ford tome 1
Alyson Ford tome 1 Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page