0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article VIOLETTE MORRIS -T02

VIOLETTE MORRIS -T02

Acheter sur BD Fugue
VIOLETTE MORRIS 
A ABATTRE PAR TOUS LES MOYENS

Scénéario : GALIC - KRIS
Dessin : Javi Rey
Editions : Futuropolis


 
Par Force et ténacité, Violette Morris s’impose dans le sport jusqu’alors réservé aux hommes. Des zones d’ombre maintiennent le suspense quant à sa collaboration avec le régime nazi. Un récit qui retrace une partie de notre histoire qu’il ne faut pas oublier.
 

 
Paris 1920, Violette Morris continue de s’imposer dans le milieu sportif qui est pourtant quasiment réservé à la gente masculine. Que cela soit à travers le football, l’athlétisme, le vélo ou bien le sport automobile, Violette force le respect par son caractère et son envie d’être différente. Elle commence à s’habiller de plus en plus en costume-cravate, divorce et revendique sa soif de liberté.
 
La jeune avocate Lucie Blumenthal poursuit quant à elle son enquête fictive sur la curieuse embuscade qui a valu la mort de Violette Morris.
 

 
Ces deux histoires parallèles donnent un véritable intérêt pour cette série annoncée en quatre volets. D’un côté, la rétrospective sur la vie de Violette Morris nous permet un bon bouillon de culture sur ce personnage hors norme pour l’époque. A travers Violette Morris, c’est toute la condition de la vie féminine qui est développée avec les premiers JO féminins, la lutte des femmes pour exister à travers le sport mais également leur place dans la société de manière générale. Et de l’autre côté, il y a cette mort, cette embuscade qui a coûté la vie à Violette Morris. Elle traîne cette image de « collabo » au service du régime nazi, et aurait payé le prix fort pour cette collaboration. Mais l’enquête menée apporte un suspense qui reste entier, les zones d’ombre se dévoilent petit à petit et les conclusions sont loin d’être tirées.
 

 
Même si le récit est parfois difficile à suivre à cause d’incessants flash-back, il reste cependant prenant, très intéressant, émouvant (notamment à travers la vie des Blumenthal).
Le dessin de Javi Rey est à la hauteur du sujet, il s’y cale parfaitement, les personnages sont expressifs et suffisamment dynamiques pour suivre le rythme sportif imposé par Violette Morris.
 
Cette série retrace notre histoire, notre patrimoine et mérite d’être largement diffusée.
 
 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3068

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

sobd
sobd jimm
Retourner en haut de page