La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Interview Sébastien Morice

Interview Sébastien Morice

Acheter sur BD Fugue
Bonjour Sébastien,
Depuis le 09 Septembre, nous retrouvons dans tous les bons points de vente, votre nouveauté :« Facteur pour Femmes » et à cette occasion, nous avons le plaisir de vous accueillir sur le site de la Bande Du 9.



Est-ce que vous avez toujours voulu devenir illustrateur? Aviez-vous des modèles au début de votre carrière ?
Oui, aussi loin que je me souvienne, je me suis toujours projeté dans la peau d'un dessinateur. Mes premiers émois eurent lieu avec « Tounga »,« Blueberry » ou « Comanche ».
Mais trop difficile d'approche, c'est d'abord Uderzo et Gotlib qui firent les frais de mes premières copies !
Par la suite, c'est plutôt les travaux de Claire Wendling, Didier Cassegrain ou Virginie Augustin qui m'inspirèrent énormément.


 
Depuis quelques années, vous collaborez avec Didier Quellat-Guyot, quels sont les secrets d’une bonne collaboration ?
Mine de rien, cela fait maintenant 6 ans qu'on travaille ensemble !
6 ans et 4 albums.
Nous apprécions mutuellement nos travaux et savons allier écoute,souplesse et rigueur. Je pense qu'il n'en faut pas plus pour former une bonne équipe !

 
Facteur pour femmes se déroule en Bretagne, qui je suppose vous est chère. Peut-on dire que vous avez mis une part de vous même, de votre vie personnelle au sein de cet album?
Effectivement, j'ai beaucoup parcouru la côte bretonne, par tous les temps et toutes les saisons.
C'est beaucoup moins le cas depuis que je suis installé au sud de Rennes qui comme chacun le sait, reste assez loin des embruns ...
Quand Didier m'a alors proposé cette histoire, je n'ai pas hésité une seconde !


 
Si vous deviez nous résumer l’histoire en quelques mots ?
C'est l'histoire d'un jeune homme pas vraiment gâté par la vie qui va saisir une opportunité formidable. En quelques mois, il va passer du statut d'idiot du village à celui de l'homme le plus important de l'île.
Malheureusement pour lui, la chute n'en sera que plus brutale...
 
Vous semblez être un soucieux du détail, dans les décors, les costumes… Est-ce une réalité, qu’en pensez-vous ?
En effet, j'ai passé du temps à rassembler une grosse documentation iconographique sur les îles et la côte du sud Morbihan au début du XXe siècle.
Mais je n'avais pas le temps de réaliser un travail d'ethnologue, je me suis donc concentré le pays vannetais de façon assez large et en ai sorti un costume crédible.
Crédible étant le maître mot car c'est surtout les erreurs grossières que je voulais éviter à tout prix.
Et pour l'instant, je ne me suis pas encore fait taper sur les doigts !

 
Parlons, un peu technique, quel procédé utilisez-vous pour la mise en couleur ?
Pour cet album, contrairement aux précédents, le dessin a été fait sur papier pour gagner un peu de temps.
La couleur, elle, est toujours réalisée en numérique.
J'aimerais beaucoup passer en couleur directe mais il va d'abord falloir que je me refasse la main. La souplesse, la rapidité et la qualité du numérique me sont encore trop indispensables !


 
Après, le café des colonies, Papeete 1914, une planche dans le collectif « Petites Histoires de la Grande Guerre », vous sortez maintenant Facteur pour femmes… on reste plus ou moins dans la même période, même contexte. Est-ce choix ? Est-ce que cette époque vous tient à cœur ?
Ce n'est pas un choix délibéré mais il est vrai que cette époque me passionne.
Néanmoins, l'épilogue m'a permis de basculer dans les années cinquante et cela m'a beaucoup plus. Je peux même dire que j'y ai pris goût car l'album en cours se déroulera également en grande partie en 1958.

 
Vous n’avez pas peur d’être labélisé 14-18, avez-vous envie d’aborder d’autres univers ? D’autres projets ?
Labélisé 14-18 ? Avec ce prochain album « l'île aux remords », je ne pense pas.
Il faut savoir s'adapter et un changement d'univers est souvent très profitable.
Et si je devais être « catalogué », j'aimerais surtout que cela soit pour mon goût pour l'exotisme et les belles histoires se mêlant à la grande.
 
Merci Sébastien pour le temps accordé.
C'est moi qui vous remercie !


Et pour se faire plaisir, la boutique de Sébastien Morice







 


François
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 1382

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Dédicace portrait + album
Voir la fiche produit
Album plus dédicace en pied
Voir la fiche produit
Facteur pour Femmes - Planche 4
Voir la fiche produit
Facteur pour Femmes - Planche 3
Voir la fiche produit
thomas silane tome 3 - tempetes
Acheter sur BD Fugue
The rising of the shield hero tome 1
Acheter sur BD Fugue
shahidas tome 1 - + DVD Démineurs
Acheter sur BD Fugue
bulles en champagne
Ruben shovel
Retourner en haut de page