La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Conseils au porteur de projet de financement participatif

Etape du financement participatif

CGU financement participatif

Vous devez être âgé d’au moins 18 ans pour mettre en ligne un projet. La mise en ligne d’un projet est gratuite mais soumise à validation. Le porteur de projet conserve l’intégralité de la propriété intellectuelle de son projet. Vous devrez atteindre ou dépasser l’objectif financier dans le délai que vous vous êtes fixé pour obtenir le financement de votre projet. Si vous échouez, vos contributeurs seront remboursés et vous n’aurez rien. Si vous réussissez, vous récompenserez vos contributeurs par des contreparties liées à votre projet (hors contreparties financières) et vous vous acquitterez d’une commission auprès de la Bande Du 9 de 10% TTC du montant collecté.

Maintenant c’est à vous de jouer, de construire votre projet, de le promouvoir, de le booster, de donner envie… et nous sommes là pour vous aider.

(1) Bien présenter votre projet :

Prenez le temps de bien construire votre projet. Le module de la Bande Du 9 vous permet de sauvegarder votre saisie et de revenir ultérieurement modifier votre projet thème par thème afin de le soumettre à validation.

Trouvez un titre accrocheur, un bon slogan, un beau bandeau de communication. Ce sont les premiers éléments qui seront vus par vos futurs contributeurs. Il faut les attirer à cliquer sur votre projet puis les accrocher dès les premières lignes de votre résumé (c’est la vie de votre projet, faites passer votre envie de réussir).

Allez à l’essentiel, cela ne sert à rien d’avoir trop de texte. En revanche, nous sommes dans un monde visuel donc il faut illustrer par des photos, images, vidéos. (Pourquoi pas une vidéo en train de créer le personnage de votre histoire ?)

Note : Le temps passé dans la bonne construction de son projet permet d’augmenter les chances d’atteindre les objectifs de financement.

(1) Gestion des images :

Si vous intégrez des images sur votre projet et nous vous le conseillons, mettez des images de qualité, c’est le reflet de votre travail.

Au niveau de votre bannière : elle doit être rapidement identifiable, c’est cette dernière que nous allons utiliser pour communiquer auprès de nos membres et sur les réseaux sociaux. N’ayez pas des visuels de communication différents entre le site et l’extérieur.

Note : Cependant n’hésitez pas à changer de visuel en fonction de l’évolution de votre projet tout en concevant des éléments de base identifiable.

(2) Fixer le montant de sa collecte :

Il vous faut construire votre budget. Afin d’être efficace et objectif : listez et chiffrez le plus précisément possible toutes les dépenses liées à votre projet.

    Voici les principaux postes :
  • Frais de création 25% : comprend la rémunération, matériel
  • Frais d’impression ou réalisation 30% : concrétisation physique du projet
  • Frais de promotion / distribution 25% : Action commerciale liée au projet
  • Frais de contreparties 10%
  • Frais de commission : 10%

Il n’est pas utile de gonfler les chiffres, n’oubliez pas que si l’objectif n’est pas atteint vous n’aurez rien. Plus le budget est important, plus il vous faudra convaincre de contributeurs.

Note : La moyenne des contributions sur le crowdfunding est de 40€ par contributeur. En fonction de votre budget, vous connaissez le nombre de personnes que vous devez convaincre.

(2) Fixer la durée de la période de collecte :

En fonction de votre budget, du nombre de personnes que vous avez à convaincre par rapport à la moyenne nationale. Vous êtes capable d’estimer le nombre de personnes que vous devez convaincre en fonction du temps que vous vous accordez.

Attention, une longue période de collecte sur un projet n’est pas synonyme de réussite. Vous pouvez lasser les potentiels contributeurs si votre projet dure trop longtemps. Les contributeurs peuvent avoir le sentiment qu’ils ont le temps de vous aider. Un délai court peut ajouter une dose d’adrénaline et d’urgence auprès de vos contacts.

Note : Les pics d’activité se situent généralement en début de projet lors de la mise en ligne et les derniers jours. Il est préférable de mettre en ligne le projet en début de semaine et de finir un jeudi ou vendredi

(2) Etre transparent sur l’utilisation de la collecte.

Dans la partie « Objectif à atteindre », vous aurez à renseigner le montant à collecter mais surtout à préciser comment va être utilisé le montant collecté. Les contributeurs sont très attentifs à cette partie.

Si vous avez un poste création (rémunération de l’auteur) très important par rapport au poste réalisation du produit, les contributeurs peuvent avoir des doutes sur vos intentions par rapport au projet. Instaurer une relation de confiance avec les contributeurs.

Note : N’hésitez pas à préciser ce que vous ferez en plus ou améliorez si vous dépassez votre objectif de financement – Pensez dès le départ à préparer vos différents pallier et outils de communication.

(3) Avoir des contreparties percutantes :

Première chose, vos contreparties doivent avoir un lien avec votre projet. Ne proposez par une tablette de chocolat pour la création d’un livre. En revanche, il faut savoir être original pour attirer les contributeurs. Vous pouvez donc proposer une tablette de chocolat si l’emballage est illustré par le personnage de votre livre.

Les contributeurs sont très intéressés et interpellés par le petit +, la petite pièce qu’ils ne trouveront pas ailleurs, qu’ils seront les seuls à avoir.

Restez logique dans l’évolution de vos contreparties, essayez de faire s’additionner les contreparties d’un pallier à l’autre en les espaçant. Les contributeurs doivent pouvoir participer en fonction de leurs moyens, il en faut pour tous les budgets.

Soyez cohérent par rapport au montant de la contribution. Les contributeurs ont bien conscience que le montant versé peut être supérieur au montant de la valeur de la contrepartie. Cependant il faut rester honnête. Si vous le pouvez, proposez un montant de contrepartie inférieur au prix de vente qui va être appliqué, vous risquez d’avoir du succès. Mais il ne faut proposer que des contreparties que vous êtes sûrs de pouvoir offrir. (attention également à la TVA).

Nous vous conseillons également d’ajouter dans la mesure du possible des photos de vos contreparties et un nom.

Note : Montez crescendo dans la répartition de vos contreparties, plus le montant augmente, plus le contributeur doit se sentir proche et investi dans la réalisation du projet.

(3) Comment fixer le bon montant de la contrepartie ?

Il faut budgétiser chaque contrepartie (coût de fabrication, coût des frais d’envoi…), ce qui vous permet de fixer le montant. Les contributeurs ne sont pas forcement attirés par la valeur de la contrepartie mais plus par le côté émotionnel.

Vous pouvez également en limiter le nombre pour les contreparties onéreuses, ce qui va leur donner un effet de rareté.

(5) Bien communiquer autour de son projet

Mettre en ligne un projet ne suffit pas, il faut convaincre les contributeurs. Nous sommes là pour communiquer autour de votre projet mais, encore une fois, cela ne suffit pas. La personne la mieux placée pour parler de votre projet, c’est vous. Un projet a très peu de chance d’atteindre son objectif si le porteur de projet n’en fait pas activement la promotion autour de lui.

    Il vous faut travailler 3 types de populations.
  • Votre entourage (famille-amis-collègues) : les personnes de votre entourage seront les premières à vous aider (Facile à contacter par téléphone, mail privé, rencontres). Si elles ne le font pas, pourquoi un inconnu le ferait-il ?
  • Les amis de vos amis : c’est le relai d’influence, ils ne peuvent être convaincus que si votre entourage vous suit. Utilisez des mails collectifs, page fan, demandez à vos amis de relayer.
  • Le grand public : les inconnus mais qui partagent les mêmes centres d’intérêt que vous. Atteignable sur les réseaux sociaux et médias.
Note : C’est en motivant votre entourage proche (20%), que les amis de vos amis se mobiliseront (30%) et que vous pourrez atteindre le grand public (50%)

(5) Comment communiquer autour de son projet ?

Annoncez la mise en ligne de votre projet à tout votre entourage proche par mail et sur les réseaux sociaux.
E-mailing : C’est la méthode la plus efficace pour mobiliser vos proches – Le mail direct est plus « payant » que les envois groupés.

Les réseaux sociaux : vous permettent à la fois de toucher votre entourage mais également les amis de vos amis. Créez une page Facebook pour parler de votre projet en parallèle de vos Actus sur la Bande Du 9. C’est la régularité de vos posts qui entrainera les contacts.

Blogs/Site : Communiquez également sur vos sites personnels en informant vos visiteurs et en mettant des liens vers votre projet.

Presse : Très difficile à sensibiliser. Mais qui ne tente rien, n’a rien. Contactez la presse locale, elle peut être sensibilisée à l’originalité de votre démarche.

Note : Commencez à communiquer auprès de votre entourage proche avant même la mise en ligne de votre projet. Il faut faire monter la pression. Statistiquement, les tranches horaires de collecte les plus actives sont 10h-14h-17h-21h .

(5) Maintenir le rythme

Un bon démarrage vous boostera pour maintenir un rythme régulier. Il faut prendre le temps tous les jours pour faire progresser son projet par des posts, des mails.

Il faut alimenter régulièrement la rubrique Actus de votre projet (environ tous les 5 jours). Soyez attentif aux commentaires postés par les membres et répondez-y.

Pensez à remercier les contributeurs dans vos posts et à les tenir informés même après la campagne.

Note : Les contributeurs qui participent au financement de projet cherchent à aller au delà du simple achat, ils aiment être actifs. Plus ils se sentent proches du projet et valorisés, plus ils participeront et communiqueront autour de votre projet. Il faut au moins communiquer 1 post / jour sur les réseaux sociaux en variant entre la collecte, le nombre de contributeurs, les paliers, les actus, le calendrier.

(8) Envoyer vos contreparties

Dès que l’objectif est atteint, pensez à renseigner la date approximative d’envoi de vos contreparties. Vos contributeurs vous ont soutenu et ils attendent de votre part la contrepartie. En les tenant informés, vous maintenez le lien avec eux.

Attention, vous êtes l’unique responsable de cet envoi – Si vous ne tenez pas vos promesses, cela se retournera contre vous.

Nous serons là pour vous aider et vous conseiller.

Note : Pensez à votre réputation.

Retour à la gestion des projets Retour espace membre
Jimm
Marty Maffre
Retourner en haut de page