0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article 86 – Eighty-Six - Tome 1

86 – Eighty-Six - Tome 1

Acheter sur BD Fugue
86 – Eighty-Six
Tome 1 

Dessin : YOSHIHARA Motoki
Scénario : ASATO Asato
Editeur : Delcourt / Tonkam
Type : Seinen
Genre : Science-fiction, Action
 
Un monde en guerre. La république de San Magnolia doit défendre ses terres face à l’empire de Giad. Heureusement, cette guerre ne fera aucune victime car seuls des drones autonomes arpentent le champ de bataille … enfin non, ils sont pilotés par des « sous-hommes », mais qui peut bien s’en soucier ? 86 – Eighty six raconte la guerre à sa manière et moralement ça peut être dérangeant …
 

Le manga nous raconte et illustre une guerre. La République de San Magnolia fait face à la l’empire de Giad, leurs voisins directs. Afin de riposter aux attaques, la république de San Magnolia s’est dotée de drones autonomes. Ces drones sont supposés sans pilote mais nous apprenons vite qu’il n’en est rien. Derrière cette confrontation se cache des vérités bien plus dérangeantes que la guerre elle-même.
 


Le lecteur suit ainsi deux protagonistes. Une commandante de la république, génie tactique reconnue et atypique qui prends soin de ses officiers en les considérants, ce qui n’est pas du goût de ces compères, et d’un pilote d’élite de drone (appelé Juggernaut) au caractère bien trempé et à la tête brûlée. En se retrouvant obligé de « travailler » ensemble, on peut comprendre aisément que chaque personnage va apporter ce que l’autre ne possède pas … de l’empathie et de la compréhension d’un côté et de la tristesse et de la noirceur de l’autre.

Tout l’univers du manga est centré sur la guerre sous toutes ses formes. Sur le terrain et dans la tête de ceux qui la vivent selon sa position dans la société. Nous comprenons vite que l’auteur veut mettre l’accent sur les horreurs qu’une guerre peut faire accepter. Tout est « bon » sous prétexte de se défendre ou de gagner une guerre. Nous avons toujours notre propre raison de nous défendre ou d’attaquer mais peut-on le faire à n’importe quel prix ?
 


Plusieurs aspects de ce tome possèdent une forte similitude à ce que nous avons pu connaitre lors de la seconde guerre mondiale et ASATO n’hésite pas à bien insister sur certaines ressemblances, sans doute pour nous faire réagir.

Le tout est bordé par une édition de qualité et avec un petit bonus en fin de tome.

Une histoire intéressante qui ravira les amateurs du genre. Et si vous en voulez davantage, cette série est disponible en anime !
 


Dimitri
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4364

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page