0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Abaddon 1.Si-Naï

Abaddon 1.Si-Naï

Acheter sur BD Fugue
Abaddon
1. Si-Naï
 
Scenario : Christophe Bec
Dessin : Robert Carey
Couleurs : Vincent Powell
Éditions : Soleil
 
 
2027, des objets mythiques des grands religions sont retrouvés simultanément et sèment la mort autour d’eux. Trois génération plus tard, un groupe de migrants tente de rejoindre la cité de Si-Nai.
Parallèlement à Prométhée et Crusaders, Christophe Bec lance une nouvelle série d’anticipation apocalyptique joliment mise en image par Robert Carey.
 

2027, comté de Warwickshire, en Angleterre. Dans la forêt, trois gamins jouent à se faire peur. Par hasard, le plus jeune découvre un bunker. Craintif, il ne veut pas suivre les autres à l'intérieur. Après avoir déambulé dans un dédale de couloirs et de salles, ils se retrouvent face à une mystérieuse porte en bois marquée d’une croix rouge. Après plusieurs heures d'attente, le cadet rentre prévenir les adultes qui ont la surprise de découvrir deux corps sans vie, tête et mains coupées et calcinées. C'est que les enfants ont découvert l'Arche d'Alliance, qui est immédiatement est transférée au Vatican. Au même instant, aux quatre coins du monde, des objets sacrés des quatre autres grandes religions font également leur réapparition. Il y a l'anneau du roi Salomon, le trident de Shiva, l'épée Zulfikar et le miroir de Yata. Et à chaque fois, le même message : Abaddon, l'ange de l'abîme, va bientôt venir. Trois générations plus tard, sur une terre désolée, un groupe de migrants cherche la mythique cité de Si-Naï.
 
L'anticipation est un genre bien français. Le but est d'imaginer un futur proche à la fois crédible et fascinant. Bien sûr, parmi les maîtres, on trouve Jules Verne ou René Barjavel. C'est dans cette lignée que se place cette nouvelle série Abaddon. Le scénario se déroule en deux temps. Christophe Bec nous propulse dans un futur très proche et semblable à notre présent. En 2027, l'humanité est bouleversée par la redécouverte d'objets mythiques appartenant aux cinq grandes religions. C'est, par exemple, l'Arche d'Alliance qui est redécouverte ; non pas par Indiana Jones mais  par trois gamins au fin fond de l'Angleterre. Malheureusement, ces artefacts ne sont pas si inoffensifs qu'ils en ont l'air. Ils sèment la mort, la désolation et la panique aux quatre coins du globe. Pour les autoritaires religieuses, ces objets sont autant une bénédiction qu'un danger et chacun essaie de comprendre ce qu'il se passe. C'est cette partie d'exposition qui occupe la majeure partie de l'album. Elle est entrecoupée de flashforward aux accents apocalyptiques. Dans un décor à la Mad Max Fury Road, on suit un groupe de migrants à la recherche de la mythique cité de Si-Naï. Une question taraude donc le lecteur en permanence : que s'est-il donc bien passé pour que l'humanité en arrive là ? Au final, le scénario est très bien construit. Il diffuse juste ce qu'il faut d'informations pour qu'on puisse suivre sans jamais nous ouvrir la moindre piste. Les alternances sont judicieuses et pourtant, les sauts en avant sèment davantage le trouble qu'ils n'apportent de réponse. Côté dessin, chaque période, chaque lieu possède son ambiance propre. Impossible de se perdre. Le présent est assez conforme à notre réalité. Les personnages sont crédibles et leur grand nombre est compensé par une durée de vie assez limitée. Les phénomènes apportent une touche fantastique spectaculaire. Pour le futur, il est aussi fascinant qu'effrayant. L’aridité et la chaleur sont palpables. Les personnages, les vrais héros de cette histoire, ont le visage marqué par les souffrances. Il faut préciser que le traitement réaliste de Robert Carey est renforcé par une colorisation de Vincent Powell qui joue à merveille avec la lumière. Reste la mise en page où la sage succession de vignettes est souvent ponctuée de demi pages, de pages et de doubles pages toutes plus spectaculaires les unes que les autres. Et comme si cela ne suffisait pas à accrocher le lecteur, le dernier rebondissement est absolument inattendu.
 
C'est donc un album un grand spectacle que cette Abaddon. Un album qui ravira tous les amateurs de scénario catastrophe et de science-fiction.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 5015

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Visage Couleur sur Inexistences
Voir la fiche produit
Sigurd et Vigdis T02
Voir la fiche produit
Sigurd et Vigdis T02
Voir la fiche produit
Reservé
Dédicace sur Sanctuaire intégrale
Voir la fiche produit
Forever my love tome 7
Acheter sur BD Fugue
Starblood tome 2 - le dossier de slavo bis
Acheter sur BD Fugue
avoue que tu m'aimes tome 1
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub secher
Retourner en haut de page