0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article BABYBOX

BABYBOX

Acheter sur BD Fugue
BABYBOX

Scénario : Jung
Dessin : Jung
Editions : Soleil collection Noctambule


 
Alors que Claire pensait avoir une vie banale, la mort de sa mère va lui révéler la vérité sur sa naissance. Un ouvrage poignant, plein de sensibilité autour de la vie.
 
 

  
Quelque part en Asie dans une ville de Corée du sud, une jeune femme avance dans la nuit. Elle tient dans ses bras un bébé qu’elle serre très fort. Au détour d’une rue, elle se rapproche d’une boîte encastrée dans un mur et y dépose l’enfant. C’est une babybox.

 

Bien des années plus tard, Claire Kim d’origine coréenne est en consultation chez son médecin. Alors qu’elle est en train de stresser, la bonne nouvelle tombe, elle n’est pas stérile. Elle s’empresse d’apprendre la bonne nouvelle à son ami puis part travailler dans le restaurant de son père, lui-même coréen. Son petit frère est un passionné de Braveheart et en particulier de William Wallace au point de vouloir aller en kilt à l’école. Cette petite famille vit des jours heureux jusqu’à ce terrible accident qui coutera la vie à sa mère et plongera son père dans le coma. Kim doit alors s’occuper de tous les détails pour l’enterrement, c’est à cette occasion qu’elle va tomber sur une boîte dont elle n’aurait jamais dû soulever le couvercle. Les bons souvenirs vont remonter mais également un lourd secret familial qui va changer sa vie et remettre en cause son existence.

 

 
Babybox n’est pas une œuvre de fiction développée par l’auteur Coréen Jung. Ce type de boîte destinée à l’abandon existe dans certains pays tels que le japon, la Pologne, l’Allemagne et ceci depuis le moyen Age. Ces boîtes permettent aux jeunes mères de déposer un enfant dans la plus grande discrétion, de manière anonyme en espérant leur offrir un monde meilleur. Les bébés sont quant à eux pris en charge immédiatement dans de bonnes conditions. De manière imagée, ces babybox sont une sorte de passage dans un nouveau monde une fois le sas refermé.
L’auteur Jung va donc utiliser ce point de départ pour construire la trame de son récit.

 

 
De manière plus personnelle, l’auteur qui a lui-même été adopté va pouvoir se livrer de manière très réaliste sur les sentiments, les frustrations, les peines ressenties par les enfants adoptés mais également sur toutes les conséquences pour un enfant d’apprendre qu’il a été adopté ou abandonné.
 
Cela donne un récit très poignant et instructif. L’auteur joue également sur la sensibilité de la mort, la perte d’un être cher, le retour aux racines pour les personnes immigrées. Autant de cordes sensibles qui risquent de faire couler des larmes à la lecture de cet ouvrage.
 
Dans la même optique, l’auteur va utiliser un style graphique beaucoup basé sur du noir et blanc, peu de décors mais beaucoup de gros plans sur les personnages, sur les expressions, le tout saupoudré de rouge pour rappeler la couleur des coquelicots, cette fleur sauvage qui revient chaque saison au temps des moissons à l’image des enfants des babybox qui peuvent par le gré du vent espérer renaître dans d’autres circonstances.
 
Merci aux créateurs de cet ouvrage pour ce bon moment de vie et d’espoir.


Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3901

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

kwaïdan tome 3 - metamorphose
Acheter sur BD Fugue
okiya la maison des plaisirs défendus
Acheter sur BD Fugue
kwaïdan - intégrale tome 1 à tome 3
Acheter sur BD Fugue
cassier
cassier Bailly
Retourner en haut de page