0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article BEATRICE

BEATRICE

Acheter sur BD Fugue
BEATRICE

Scénario : JORIS MERTENS
Dessin : JORIS MERTENS
Editions : RUE DE SEVRES


 
Béatrice a une vie des plus ordinaires et pourtant, la découverte d’un vieil album photo va la faire voyager au-delà de ses pensées et lui donner la vie qu’elle avait imaginée. Une prouesse scénaristique et graphique à découvrir de toute urgence.
 

 
Béatrice vit dans une ville surpeuplée où règne un flot incessant de voitures et de personnes pressées. Elle aime prendre parfois le temps de faire une pause devant une vitrine ou de s’arrêter chez le bouquiniste. Un bon bouquin l’aide à trouver le temps moins long dans les transports en commun qui l’amènent de chez elle à son travail. Béatrice est vendeuse au rayon maroquinerie des galeries La Brouette. Elle met du cœur à son travail mais sa vie reste bien rythmée, sans surprise, jusqu’à ce qu’elle découvre dans le hall de gare, au pied d’un pylône, un sac rouge. Cela fait plusieurs jours qu’elle l’avait repéré, il est là comme abandonné, au regard de tous. Après quelques hésitations, la curiosité va pousser Béatrice à s’en emparer. Tel un trophée, elle le ramène chez elle et va découvrir à l’intérieur un vieil album photo. Elle est loin d’imaginer que celui-ci va la transporter dans une autre époque, une autre vie.
 



C’est au cœur des années 60-70 que s’étale la vie de Béatrice au rythme du « Métro-Boulot-Dodo ». Cette période est fortement intéressante car elle permet à la fois de se replonger dans le contexte pour se souvenir que les grandes villes étaient surpeuplées, que la surconsommation prenait déjà toute sa dimension. C’est avec nostalgie que l’on se souvient qu’avant l’apparition de toutes nos technologies modernes, il était encore possible de laisser une place à l’imagination à travers un objet, un livre où encore un album photo.

Et c’est ce dernier qui va permettre à Béatrice de voyager. Loin de conduire à imaginer une aventure de science-fiction, cet album photo va faire voyager la jeune femme par la pensée. Elle va s’identifier au couple présent sur les photos. Pour imaginer une autre vie, elle va tenter d’identifier les lieux, les personnages, mener sa petite enquête pour remonter petit à petit le temps, direction les années folles, au point de perdre le contrôle entre la réalité et ses pensées.
 

L’histoire est extrêmement bien posée, le passage entre les époques se fait grâce à une très belle palette qui passe de la couleur au noir & blanc. Un atout pour cet album sans dialogue, sans texte, une prouesse artistique où de simples images habilement placées avec un découpage intelligemment pensé, nous permettent de comprendre une histoire complexe. Une très belle réussite.
Cette performance scénaristique est accompagnée, nous l’avons dit, d’un beau jeu de couleur notamment au niveau des points de repère tels que le sac, le manteau de Béatrice mais également d’un dessin très proche du rough, du story-board, un dessin très hachuré qui se marie à merveille avec la couleur et le contexte histoire.
Joris Mertens peut être fier de son premier album, on sent qu’il y a eu du travail et de la réflexion pour donner naissance à ce petit bijou.


Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3424

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page