0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Chronique "Guide sublime"

Chronique "Guide sublime"

Acheter sur BD Fugue
 
 
« Guide Sublime ! Quelle sera la première mesure de votre règne de 1000 ans ?!!
- Je vais rendre opikatoire le port de la moustache ! »

Dans la République Autoritaire Sublime Organique du 6e empire, 22e dynastie en partant de l’extrême droite ; plus communément appelée Sublimeland, le ton est donné ! Le Guide Sublime, petit être nerveux et très légèrement agressif, ne plaisante pas. Il veut conduire, non que dis-je, il conduit son peuple vers la félicité.
Et s’il n'y a pas assez de nourriture ? Il suffit de faire des rafles et d’exécuter tous ces estomacs qui gargouillent !
Et maintenant, que faire ? Une alliance de béton ? Une sous-traitance avec des terroristes pour entrer dans la liste de l'Axe du mal ?
Jeter une vache d'un hélicoptère ? Rédiger ses mémoires ?
Oui, tout cela est bien intéressant et « Oplikatoire », mais quoi de mieux que d'organiser un génocide ?
Les Pétashenoks vivent dans les montagnes, mangent des chèvres et dansent au son des flûtiaux : ce sera Eux !
Les opposants ? La POPO (Police Politique) du sbire Goémon les réduit au silence. Quant à l'aide de camp Plonk, il se plie en quatre pour satisfaire les moindres désirs du Guide ; sous peine de mal finir ! Même les caricaturistes jettent l'éponge devant ce leader tant « un con testé » !
 
Toute ressemblance avec des personnages ou des histoires existants ou ayant existé est totalement voulue, et assumée. Comment ne pas imaginer un autre maniaco-assassin, moustachu et avec une mèche, sous les traits du Guide Sublime ? Comment ne pas comparer le défilé militaire du Sublimeland à d'autres revues plus récentes (où il ne fait pas bon s'endormir!)


Par une succession de gags, tous plus farfelus et loufoques les uns que les autres, Fabrice Erre critique la folie humaine qu'on nomme dictature.
La composition graphique en gaufrier de 4 cases et le cadrage en macro plan et arrière plan minimaliste permet de se concentrer sur les personnages. NON ! Sur Le Personnage ; débordant de cruauté, de cynisme mais surtout d'absurdité. Rien ne nous est épargné. Lorsqu'on pense avoir touché le fond, le Guide Sublime creuse encore dans la débilité. Et on en redemande tant les gags sont réussis et les personnages pittoresques.
 
Le Guide Sublime est grand, beau et musclé. Mais surtout il est jubilatoire et constitue un bon rappel du bonheur que nous avons de vivre en démocratie.



Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3532

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

crime school tome 1 - la rentrée des crasses
Acheter sur BD Fugue
Le maître de Benson Gate tome 3 - le sang noir
Acheter sur BD Fugue
tanco
ortiz Galland
Retourner en haut de page