0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Chronique "La cité des esclaves"

Chronique "La cité des esclaves"

Acheter sur BD Fugue Attention : POUR PUBLIC AVERTI
Comporte des images pouvant heurter la sensibilité de certaines personnes. Fortement déconseillé aux plus jeunes.
 
Ce Seinen manga est l’adaptation du roman de l’auteur Shinichi Okada paru sous le titre Doreiku Boku to 23 Nin no Dorei littéralement « 23 esclaves et moi » qui a même été porté à l’écran et sorti en Juin 2014 au Japon.


 

L’histoire, inventée par Shinichi Okada, nous entraine dans les recoins les plus fourbes de la nature humaine. A la mode d’un collectionneur, le but est de prendre le contrôle sur le plus d’adversaire possible logiquement « à la loyale » (gagnant d’un défi de n’importe quel genre : combat, jeu, etc… ) mais on se rend vite compte qu’entre Ryûô, protagoniste de l’histoire et joueur plus qu’averti et les néophytes, le jeu est rapidement biaisé.  
Cependant, on se laisse prendre par cette intrigue bien ficelée qui nous entraine dans les méandres du pouvoir et de la soumission, thème résonnant fortement dans la culture japonnaise.


 
Coté dessin, nous sommes dans la pure tradition. Cet ouvrage du mangaka nous montre un dessin sobre et efficace. Peu de détails pour permettre à l’œil d’aller rapidement à l’essentiel. On remarquera juste le personnage de Julia, qui est particulièrement réussi et dont les expressions de visage lui donnent parfaitement vie. Les dessins s’enchainent bien donnant du dynamisme.
A noté qu’Ooishi est diplômé de l’École Générale de Design d’Osaka. Son manga Happy End a remporté en l’an 2000 le Prix du Jury au concours de Printemps Afternoon Shiki des éditions Kodansha. La Cité des esclaves est sa 7e série, et, l’on peut s’attendre à ce qu’il continue de bonifier son dessin avec le temps.
 
Cette série débutée en 2012 au Japon comporte déjà 7 tomes…. L’intérêt est que le rythme de publication français est de ce fait soutenu pour le moment (un par trimestre) ce qui permet d’avancer rapidement dans l’histoire… Cependant, nous sommes en train de récupérer le rythme japonais et il faudra bientôt s’armer de patience !
 
En bref : bien ficelé mais violent tant par les propos que par les scènes sexuellement plus qu’explicite, à ne pas mettre du coup entre toutes les mains !
 

Sébastien
Chroniqueur
La Bande Du 9
 


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3414

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Virginia T01 sur album fourni par ...
Voir la fiche produit
Virginia T03 sur album fourni par ...
Voir la fiche produit
Virginia T02 sur album fourni par ...
Voir la fiche produit
Pendant que tu dors mon amour
Acheter sur BD Fugue
Lès ôrerîyes dè l'castafiore
Acheter sur BD Fugue
Les 4 as tome 35 - et les dinosaures
Acheter sur BD Fugue
Hit the Road en Noir et Blanc
ortiz ortiz
Retourner en haut de page