0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Chronique "Le rédempteur"

Chronique "Le rédempteur"

Acheter sur BD Fugue
Un yacht dans la baie de Rio, des filles dansant en petites tenues et avec un verre à la main, cette scène parait pour certain idyllique. A l’exception prêt qu’elle se déroule sur le yacht d’un des plus gros trafiquant de drogue des favelas et accessoirement, tortionnaire de jeunes enfants pour ses sales besognes. J’ai nommé Monteiro. Heureusement pour nous, son temps est compté car tel Zorro sortant de son hélico, Jean Ravelle (le nouveau Golden boy imaginé par Stéphen Desberg) surgit cagoulé pour lui faire payer ses crimes et venger ses petites victimes.

Parallèlement à son passe temps de justicier, Jean Ravelle est également le président d’un gros groupe financier (cela peut aider d’avoir un peu d’argent de côté pour les prochaines aventures). Marié à la splendide Han Qi, charmante au premier abord mais également héritière d’une très puissante famille chinoise, limite triade. Avec laquelle il partage du bon temps (et nous aussi par la même occasion). Mais sa mystérieuse épouse semble cacher son jeu et notre héros démasque vite ses projets de vouloir le faire disparaitre. Il peut ainsi anticiper son plan machiavélique et préparer sa propre disparition.
Certains veulent sa mort, lui veut retrouver sa liberté, démarrer une nouvelle vie car il est bien « L’homme qui entendait les prières des enfants morts » et entends bien traquer tous ceux qui exploitent les enfants.




Ce premier opus est surtout là pour planter le décor et définir les premiers traits des personnages. Jean Ravelle bien entendu, sa femme et sa sympathique famille mais aussi tous les personnages qui semblent bien partis pour jouer des rôles déterminants auprès du « Rédempteur » dans les prochains albums.
On commence à sentir petits à petits au fur et à mesure que l’on tourne les pages, que Stéphen Desberg (avec le génie que nous lui connaissons) nous glisse des indices (à l’image du tableau d’Edward Munch au milieu de dessins d’enfants) laissant ainsi sous entendre que malgré les apparences de réussite, ce nouveau personnage a beaucoup souffert et se trouve rempli de colère.
Miguel Lalor apporte quant à lui son jeu de lumière qui nous permet de nous immiscer dans ces différents lieux paradisiaques.
Reste maintenant à découvrir le prochain album qui clôturera ce premier volet pour commencer à découvrir les secrets cachés de « l’homme qui entendait les prières des enfants morts ».



Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
1
avatar de guida44
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3424

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

La voix des anges tome 2 - mémoire vide
Acheter sur BD Fugue
Snoopy & les Peanuts coffret intégrale tome 16
Acheter sur BD Fugue
Les formidables aventures sans lapinot tome 4 - top ouf
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
Hit the Road en Noir et Blanc giemsi
Retourner en haut de page