0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Chronique "Les fleurs du mal"

Chronique "Les fleurs du mal"

Acheter sur BD Fugue
* Tous les passages en italique font référence à des poèmes de Baudelaire illustrés par Liberatore.


        Liberatore, connu et reconnu dans les années 80 grâce à la BD RanXerox (dont le héros est un androïde punk), s’est ensuite fait plus rare dans le monde de l’illustration privilégiant ses projets cinématographiques (Astérix et Obélix : mission Cléopatre…).
        Mais chaque incursion est un coup de maître ! Après avoir illustré l’œuvre d’Apollinaire, Les Onze mille verges, il s’attaque à un monument de la littérature française : Les Fleurs du mal, de Baudelaire.
        Il faut préciser ici qu’il ne s’agit pas d’une BD à proprement parler mais d’un recueil où chaque poème est magnifiquement illustré.

Cet ouvrage permet de (re)découvrir une partie de l’œuvre de Baudelaire, qui en son temps fut censuré pour ses poèmes aux sujets choquants pour le XIXème siècle : Sexe, drogue (& rock’n roll !), alcool ou bien encore homosexualité.
Tous ces thèmes sont repris ici par Liberatore dans un style cru et réaliste sur de magnifiques planches simples ou doubles (voire plus). Les Bijoux se succèdent dans cet ouvrage.
Les promesses d’un visage dessiné par Liberatore éveillent en moi l’envie d’en parler :
A une dame créole, A une Malabaraise, A une mendiante rousse,
A une Madone,  A celle qui est trop gaie,  A une passante
…voire à toutes les passantes mais je risquerai de finir comme Don Juan aux enfers…

Ses illustrations parfois sages, parfois érotiques ne varient pas sur un point : elle nous confirme son immense talent et son goût pour la recherche graphique. Elles sont également L’Invitation au voyage intérieur permettant d’apprécier La beauté de son œuvre.

          Je ne peux que conseiller de lire cette œuvre qui ne risque pas de finir comme Une martyre vu le plaisir que l’on prend à la parcourir.

          Pour finir, ce livre est le Flacon dans lequel je viens de m’enivrer avec bonheur. Et si vous voulez également connaître l’ivresse, vous pouvez actuellement (et jusqu’au 30 mai) admirer ses planches lors d’une exposition grand format de son travail sur Les Fleurs du Mal, aux galeries Glénat à Paris. D’ailleurs, je vous laisse, je m’y rends en volant tel L’Albatros…



François
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3542

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Pack 5 Tomes dédicacés les Mystères ...
Voir la fiche produit
Les mystères de la 5e République ...
Voir la fiche produit
Crayonné Balle Tragique P2
Voir la fiche produit
Le procès Colonna
Acheter sur BD Fugue
les voleurs d'empires tome 7 - derrière le masque
Acheter sur BD Fugue
Le confesseur sauvage
Acheter sur BD Fugue
tanco
stern T04 Galland
Retourner en haut de page