0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Conan le Cimmérien T09

Conan le Cimmérien T09

Acheter sur BD Fugue
Conan le Cimmérien
T09
Les Mangeurs d’Hommes de Zamboula

 
                                            
Scénario, dessin et couleur :  Gess
Editions : Glénat
 

La série Conan le Cimmérien se poursuit à un bon rythme avec ce tome 9 classique mais efficace.
 

 
Zamboula est une gigantesque cité orientale située au cœur du désert. Etape obligatoire pour les voyageurs et les caravanes, elle est le lieu de tous les vices et de tous les trafics. Conan cherche à se reposer dans une auberge mais il entend une rumeur comme quoi les voyageurs étrangers dormant dans cet établissemnt y disparaîtraient mystérieusement. Sur ces gardes, il ne dort que d’un œil quand il est attaqué par un esclave cannibale du Darfar. Il se rend alors dans les rues où des groupes de ces mangeurs d’hommes rôdent pour trouver des passants isolés. Peu après, il sauve de leurs griffes une jeune femme fort peu vêtue. Celle-ci le supplie de l’aider à retrouver son bien-aimé devenu fou furieux et perdu dans ces ruelles dangereuses…
 


Comme l’explique Patrice Louinet dans la toujours passionnante analyse de fin d’album, la nouvelle dont est tirée cet album reprend les éléments plus commerciaux des aventures de Conan jusqu’à la caricature. Travail purement alimentaire de Robert E. Howard, elle ne brille ni par son originalité, ni par sa finesse. On y retrouve les préjugés envers les noirs de ce Texan du début du XXè siècle, qui les dépeint comme des cannibales à demi sauvages. Reste qu’elle remplit son quota de scènes d’action et d’érotisme bon marché.
 


Le dessin de Gess alterne le bon et le moins bon. Les décors sont superbes, ils rappellent le dessin des comics classiques des années 70 (the Savage Sword of Conan) mais avec un tour plus moderne. Les rues de cette ville orientale sont aussi inquiétantes qu’exotiques. L’ambiance est renforcée par la parfaite utilisation des couleurs avec des scènes baignant dans les tons violets alors que la quasi-totalité de l’album se passe de nuit. Les personnages, et en particulier leurs visages, sont plus discutables avec des expressions tendant vers la caricature. Cependant, ce ne sont que mes goûts personnels et n’étant un lecteur des autres séries de Gess, je suis juste surpris par ce style de dessin qui ne correspond pas à l’idée que je me fais de Conan.
Toujours est-il que c’est un récit de fantasy horrifique réussi et qu’on ne boude pas son plaisir à la lecture de cet album.
 

Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3325

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Série Nogard Tome 1 - ...
Voir la fiche produit
Ganesha 5 steampunk
Voir la fiche produit
Crayonné Balle Tragique P2
Voir la fiche produit
Stormcast eternal pour article magazine Ravage
Voir la fiche produit
les derniers jours de la géhenne tome 2 - les terres noires
Acheter sur BD Fugue
mary par une nuit de novembre
Acheter sur BD Fugue
La nouvelle encyclopédie de masse tome 2 - M-Z
Acheter sur BD Fugue
lionel chouin
wambre Ortiz
Retourner en haut de page