0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Conan le Cimmérien T10

Conan le Cimmérien T10

Acheter sur BD Fugue
Conan le Cimmérien T10
 
La Maison aux Trois Bandits

 
                                            
Scénario : Patrice Louinet
Dessin, couleur : Paolo Martinello
Editions : Glénat
 
 
Un dixième tome réussi avec au scénario le co-directeur de la collection et grand spécialiste de Conan, Patrice Louinet, qui adapte avec brio une nouvelle assez atypique du Cimmérien.
 
 

Conan se trouve dans une gigantesque Cité-Etat dont le nom n’est jamais mentionné mais qui est située aux confins du Zamora. Il s’y adonne à une de ses activités favorites, celle de voleur. Toutefois, les choses tournent mal quand, suite à une trahison, son complice est exécuté et lui-même envoyé dans les cachots de la ville. Alors qu’il y attend son exécution, Murilo, un noble de la cité, vient lui proposer sa liberté en échange du meurtre d’un haut prêtre nommé Nabonidus. Le meurtre ne lui répugnant pas et celui d’une prêtre encore moins, Conan accepte. Malgré quelques complications et un petit détour, Conan se rend à la gigantesque demeure du prêtre pour remplir sa mission. Cependant, dans le même temps, Murilo pense que Conan a échoué et décide d’aller faire le travail lui-même. Les deux hommes ne se doutent pas que le prêtre est loin de constituer le plus grand danger de cette mystérieuse maison.
 
?



Patrice Louinet qui co-dirige la série et rédige les passionnantes analyses de fin d’album se charge en personne d’adapter cette nouvelle d’Howard en BD. C’est un euphémisme de dire qu’il connaît bien son sujet. Il a choisi une des nouvelles les plus atypiques de Conan sur bien des aspects : un décor urbain, pas de demoiselle en détresse, ni de ruines malfaisantes. Ensuite Conan subit les événement plus qu’à l’accoutumé, enfin Howard glisse dans sa nouvelle un sous-texte critiquant les autorités aussi bien politiques que religieuses. En effet, de nos trois voleurs (le barbare, le noble et le prêtre), le plus respectable est Conan car lui au moins assume le fait d’être un voleur. C’est une vision négative de la civilisation qu’Howard fait transparaître dans son récit en adoptant le jugement, voire le mépris que Conan lui porte. Autant que le pouvoir la civilisation corrompt, elle est le lieu de toutes les hypocrisies et de tous les égoïsmes qui contrastent avec la simplicité, brutale certes, mais honnête du Cimmérien.
 


C’est un plaisir de sortir des poncifs habituels de Conan pour un récit apportant un peu plus de profondeur. Ce n’est pas pour autant que l’on oublie l’action, et l’histoire se lit avec plaisir, devenant extrêmement prenantes dans sa deuxième partie se déroulant dans la demeure du prêtre. Conan y affronte un des ses adversaires les plus mémorables.

Au dessin, Paolo Martinello (3 Souhaits) réussit une belle prestation avec un vrai sens de la mise en scène et de la transition. Le découpage rapide de l’action combiné à des personnages aux expressions intenses donnent naissances à des séquences impressionnantes. Les décors ne sont pas en reste, avec de la fantasy urbaine comma on l’aime : sombre, mystérieuse, exotique, grandiose.

Après les deux derniers albums en demi-teintes, celui-ci se place parmi les meilleurs de la série.
 
 

Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3627

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Crayonné Balle Tragique P2
Voir la fiche produit
Série Nogard les 3 tomes
Voir la fiche produit
Illustration Nogard
Voir la fiche produit
Les feux - Nogard - Tome ...
Voir la fiche produit
eye shield 21 tome 37 - ready set ut
Acheter sur BD Fugue
dragon ball tome 21 - monsieur freezer
Acheter sur BD Fugue
chevalier walder tome 1 - le prisonnier de dieu
Acheter sur BD Fugue
gioux
espace pub chaillé
Retourner en haut de page