0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Les 5 Terres 8."Plus morte que morte"

Les 5 Terres 8."Plus morte que morte"

Acheter sur BD Fugue
Les 5 Terres
Cycle 2 Lys
8 . « Plus morte que morte »
 
Scenario : Lewelyn (Andoryss, Chauvel, Wong)
Dessin : Jérôme Lereculey
Couleurs : Dimitris Martinos
Éditions : Delcourt
 
Entre le Sistre et le Coucal, la guerre est déclarée et elle fait d’ors et déjà des ravages ! De son coté, la princesse Kéona est toujours hantée par le souvenir d’Eren. Quant au commissaire Shin Taku, il poursuit son enquête.
Ce deuxième album concentre les critiques. Il conserve pourtant toutes les qualités du cycle précédent en s’intéressant cette fois à des gens (presque) ordinaires. C’est diffèrent mais tout aussi réussi !
 

Au palais Rouisseur, le clan du Sistre oscille entre stupéfaction et consternation. L’héritière du clan, Alyssa, dite la chaîne, a été passée à tabac par le clan rival du Coucal. Laissée pour morte, elle s’en est malgré tout sortie mais reste dans un état de choc et de stress post-traumatique. Si la guerre est déclarée, le Sistre est englué dans les querelles internes et ne sait pas comment réagir. Ces événements, la princesse Keona les ignore. Forte de ses connaissance des lois de Lys, elle s'impose au Conseil ,toujours hantée par le souvenir d’Eren. Toujours à Alysandra, mais dans un autre quartier, le commissaire examinateur Shinn Taku poursuit son enquête sur un assassinat aussi violent que mystérieux. Dans la jungle, les étudiantes  Otsue et Teruo sont toujours à la recherche de la cité perdue de Bakhram. Elles sont lâchement abandonnées par leur guide et la discorde pointe le bout de son nez. Mais la jungle est vaste et l'âme pêcheuse Kauri semble désirer rentrer dans le rang, juste à temps pour la récolte les escargots…

Après l'immense succès du premier cycle des Cinq Terres, l'attente des tomes suivants était intense. Trop peut-être pour certains qui ont rapidement verbalisé une critique : «  ce deuxième cycle manque de rythme ». Et David Chauvel de leur répondre rapidement qu'il était difficile d'imaginer des coups d'État à chaque album et que, surtout, il fallait savoir se réinventer pour continuer à plaire et à surprendre. Ce deuxième épisode reflète complètement ce dilemme. Bien sûr, on assiste de plus en plus à une guerre de clans entre le Sistre et le Coucal mais c'est moins spectaculaire que les multiples régicides. C'est plus courant aussi :  il suffit d'allumer les chaînes d'infos en continu ! Pourtant, cette guerre ne manque ni de violence ni de rebondissements et principaux protagonistes ne manquent pas de charisme. Même si certains sont encore sur la réserve, je pense à Thori en particulier, il est fort à penser que le trio de scénaristes nous réserve encore de sacrés surprises. En rusés renards qu'ils sont, ils continuent de cloisonner chacune de leurs intrigues. C'est terriblement frustrant pour le lecteur car il est toujours contraint de suivre sans rien pouvoir rattacher. Seul les intrigues qui nous semblent les plus lointaines entrent en contact mais, si cela se présentait,  bien malin celui qui sait sur quoi elles vont déboucher. Pour ne rien arranger, l'héroïne principale, qui devait être la princesse Keona, se retrouve à l’état d’accessoire. C'est pourtant sur elle que repose l'équilibre les Cinq Terres et l'absence des 4 autres est un vrai choix qui renforce, à ce moment-là et à mon avis pour encore longtemps, le suspens. Passant du Seigneur des Anneaux au Dernier empereur, Jérôme Lereculey fait toujours preuve d'une immense maîtrise. Usant une nouvelle fois de planches en damier, il impulse énormément de rythme. Admirablement épaulé par Didier Poli,  le dessinateur maîtrise ses personnages à la perfection. L'univers des primates est pourtant très éloigné de celui des félins et les différentes espèces sont moins connues et moins identifiables. Qu'importe, le lecteur a parfaitement compris de quoi il retournait de cette anthropomorphisme. Ce qui est le plus stabilisant pour le lecteur, et certainement le plus compliqué pour le dessinateur, c'est la société matriarcale qui règne à Lys. Cela prend la forme d'un féminin qui l'emporte toujours sur le masculin. Cela donne des hommes attentionnés et parfois totalement soumis aux femmes. Cela perturbe, s'en nuire à la lecture, avec une absence absolue de sexualisation des personnages. On finit par se dire que toutes sont des femmes, sauf mention contraire et cela roule très bien comme ça.

Avec ce deuxième cycle, Les Cinq Terres descendent du trône sur lequel s'était hissé son prédécesseur pour nous raconter la vie des bas-fonds et du petit peuple de la terre de Lys. Différent certes mais toujours aussi bien mené et agréable à découvrir.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
1
avatar de Yannick22
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4438

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le vol du bleu de france
Voir la fiche produit
Planche originale double page CARTHAGO ...
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 4 dédicacé
Voir la fiche produit
Hachel - Dédicace à l'encre Dic ...
Voir la fiche produit
le petit prince tome 21
Acheter sur BD Fugue
Angel Sanctuary Tome 11 - édition 2014
Acheter sur BD Fugue
La Faute, une vie en Corée du Nord
Acheter sur BD Fugue
liberge
espace pub super vilains
Retourner en haut de page