0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Elfes T17 Le Sang noir des Sylvains

Elfes T17 Le Sang noir des Sylvains

Scénario : Nicolas Jarry
Dessin : Gianluca Maconi
Couleur : Nicola Righi
Lettrage : Laurence Istin
 

 
Quête initiatique d’un elfe sylvain qui, rejeté par les siens, voyage à travers le monde pour tenter de fuir sa propre noirceur… Classique mais efficace.
 


Ilaw est un elfe sylvain qui dès son plus jeune âge se sent différent de ses camarades. Vivant dans la grande forêt, entouré d’une famille et d’un clan soudés, il se montre néanmoins solitaire, distant, voire indifférent au sort des autres. Il n’y a qu’une chose qui l’intéresse : devenir un grand guerrier. Cependant alors qu’il n’a que 7 ans, sa sœur est tuée par une bête sauvage, c’est ce qui décide ses parents à le confier à son oncle, un sang-mêlé bleu capitaine d’un navire marchand. C’est sur ce bateau composé d’un équipage peu recommandable qu’Ilaw va donc grandir. Son oncle ne lui fera aucun cadeau mais prendra soin de lui apprendre à se battre. Ilaw montrera qu’il est prêt à tout pour survivre, aidé en cela par le côté sombre de sa personnalité qui ne cesse de se développer. Alors qu’il est devenu un jeune homme, son chemin et celui de l’équipage va croiser les hordes de goules de Lah’saa qui ravagent les royaumes. C’est le début de profonds bouleversements.
 


Si la menace des goules s’est terminée dans l’album précédent après avoir traversé une dizaine d’albums de la série, on n’en a pas encore tout à fait fini avec elles. Certes, elles ne sont pas ici au centre de l’histoire et n’occupent qu’un rôle d’antagonistes que d’autres auraient pu remplir, mais comme le récit puise ses racines dans le passé, il était logique de les voir apparaître étant donné que peu de terres ont été épargnées par leur passage. Récit autobiographique du jeune Ilaw, l’histoire ne s’attarde que très peu sur les elfes sylvains, donc ne vous attendez pas à apprendre plus sur le background de nos amis arborophiles. Ceci étant dit, le personnage d’Ilaw est plutôt intéressant dans le genre antihéros. Même si certains rebondissements sont assez prévisibles, son combat intérieur pour ne pas succomber à son côté sombre force l’admiration. Si on ajoute quelques personnages secondaires hauts en couleurs et un rythme efficace, on en arrive à un récit agréable et prenant. On peut parier que s’il prend un album pour nous conter les origines de son héros, Nicolas Jarry compte le réutiliser dans le futur (au prochain album consacré aux Elfes sylvains ?) et vu le point où en arrive le personnage, cela promet d’être captivant.

Habitué de la série Elfes dont il a signé plusieurs albums, Gianluca Maconi nous gratifie d’un dessin propre et stylé, tout-à-fait adapté au genre de l’heroic fantasy. Les voyages d’Ilaw sont l’occasion pour lui de nous montrer qu’il maitrise tous les environnements, des grandes forêts aux montagnes désolées, en passant par les océans déchaînés et les forteresses en ruines. Mais c’est dans les scènes d’action qu’on peut admirer tout son talent, avec la force et le grand sens du détail des scènes de combat. Il est aidé en cela par son coloriste qui fait un superbe travail.

Pour finir, notez que si vous êtes particulièrement fan des Elfes noirs, vous aurez intérêt à jeter un œil à cet album puisqu’ils y jouent un rôle non négligeable.
 

Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2738

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Reservé
Désicace couleur signée des deux auteurs ...
Voir la fiche produit
Androïdes tome 5
Voir la fiche produit
Désicace couleur signée des deux auteurs ...
Voir la fiche produit
Crayonné original
Voir la fiche produit
kookaburra tome 4 - système ragnarok (noir et blanc)
Acheter sur BD Fugue
tarzan tome 2 - oeil pour oeil
Acheter sur BD Fugue
garous tome 5 - les holtons
Acheter sur BD Fugue
louis
louis louis
Retourner en haut de page