0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article L'ENFER POUR AUBE

L'ENFER POUR AUBE

Acheter sur BD Fugue
L’ENFER POUR AUBE
T01 : Paris Apache

 
Scénario : Philippe Pelaez
Dessin et couleurs : Tiburce Oger
Lettrage : Estelle Kreweras
Editions : Soleil
 
Paris, début XXème… La ville est en plein développement mais tout le monde n’en profite pas malheureusement. Dans ce contexte, un homme semble vouloir se venger de notables et le fait savoir en signant chacun de ses meurtres avec un Louis d’Or laissé sur ses victimes. Aidés par les Apaches, il sème la terreur dans la capitale et nous plonge dans une passionnante Vendetta !
 

Janvier 1903, un mois avant son ouverture, le conseiller d’un ministre, un conseiller municipal et un troisième notable sont en plein test d’une nouvelle ligne de métro autonome quand ils sont attaqués par les airs par un véritable voltigeur. Une fois à l’intérieur, il ne laisse aucune chance en jetant une grenade dans le moteur puis de ressortir aussi sec par une fenêtre… Il a tout de même signé son acte en laissant un Louis d’Or sur place.
 

Les soupçons se portent sur des Apaches, des voyous des quartiers populaires de Paris, ou bien sur des bretons, considérés comme de la mauvaise graine désœuvrée… Pourtant après de nouveaux meurtres, les soupçons de l’enquêteur s’orientent plutôt vers les Apaches ou plus précisément sur quelqu’un qui voudrait les utiliser pour assouvir sa revanche.
 

L’enquêteur, Gosselin, et son second, Eugène Flaquier, originaire d’un quartier populaire comme les Apaches, vont alors se lancer à la poursuite de la vérité afin de découvrir l’auteur de ses crimes. Pour cela, il doit réussir à établir un lien entre les victimes ce qui n’est pas si facile que ça en a l’air… Pourtant, une piste l’amène bientôt à penser que la clé de l’énigme pourrait remonter à l’époque trouble de la Commune, époque durant laquelle le peuple parisien s’est révolté et a tenté de développer un nouveau modèle social. Mais celle-ci a fini dans le sang et il reste peu de survivants entre ceux morts durant les combats, au camp de Satory ou bien encore au bagne… Une enquête difficile donc, d’autant plus que Gosselin, doit lutter contre ses propres démons…
 

Le scénario de Philippe Pelaez est vraiment intéressant. Il nous fait découvrir le Paris du XXème siècle mais également dans le Paris de la Commune grâce à d’habiles flashbacks. Les questions sont nombreuses : qui est le meurtrier ? Quels sont ses mobiles ? Ce premier tome nous ouvre l’appétit puisque l’on va devoir attendre la parution du second afin d’avoir des réponses à toutes nos questions…

Au dessin, Tiburce Oger nous plonge dans l’époque d’un Paris en pleine transformation. Ses dessins, en noirs et blancs, sont magnifiques et collent totalement à ce thriller intense. J’ai également apprécié les Unes fictives du Petit parisien qui émaillent l’ouvrage et qui correspondent aux faits divers glauques que représentent les crimes de notre meurtrier…

Un premier tome réussi donc, vivement le deuxième !


François
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4975

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

06 - Le jumeau maléfique
Voir la fiche produit
Dédicace sur feuille Canson A4
Voir la fiche produit
02 - L'or Blanc
Voir la fiche produit
rahan - intégrale tome 11
Acheter sur BD Fugue
la voie du silence tome 1 - aube ardente
Acheter sur BD Fugue
zorn et dirna tome 4 - 2b - famille décomposée
Acheter sur BD Fugue
ersel
zanon ersel
Retourner en haut de page