0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Elric T03 Le Loup Blanc

Elric T03 Le Loup Blanc

Scénario : Julien Blondel, Jean-Luc Cano
Dessin : Julien Tello, Robin Recht
Couleurs :  Jean Bastide, Luc Perdriset
Couverture : Jean Bastide, Robin Recht
 
 
Brillante adaptation d’un des personnages les plus iconiques de la Fantasy, cette série s’impose tome après tome comme une référence incontournable pour les fans du genre et/ou du personnage. Ce troisième tome marque le début de l’errance solitaire du prince albinos, accompagné seulement de son épée buveuse d’âmes. Un régal de bout en bout.
 


Un an s’est passé depuis qu’Elric a abandonné le trône de Melniboné aux mains de son infâme cousin, Yyrkoon. Il erre sans but dans les Jeunes Royaumes, obligé de fournir régulièrement à son épée maudite, Stormbringer, des âmes afin qu’elle lui prête sa force vitale. Il se trouve un compagnon de route en la personne de Smiorgan Tête-Chauve, un marin qu’il libère d’une bande d’esclavagistes. Conduits par une vision, ils arrivent à la cité de Dhakos, capitale du Jharkor, pour y rencontrer la sorcière Vassliss. Celle-ci désire qu’Elric l’aide à ouvrir un portail vers l’île du Chaos, où se trouve prisonnier Saxif d’Aan, ancien roi de Melniboné et champion du dieu du chaos Mabelode. Intrigué, Elric accepte de l’aider…
 


Etant grand fan de l’œuvre de Michael Moorcock, j’ai lu à peu près toutes les adaptions en bd qui ont été faites de son œuvre au fil du temps, dont un certain nombre sont restées inédites en France. Il n’est donc pas exagéré d’affirmer que, selon mon opinion, cette série française est de loin la meilleure d’entre elles. Graphiquement, on a enfin des dessinateurs qui arrivent à retranscrire l’univers sombre, réaliste et grandiloquent du monde d’Elric, avec ce qu’il faut de touches gothiques et horrifiques, convoquant ici et là les influences de Giger ou de Brom, deux maîtres en la matière. L’histoire si elle respecte les grandes lignes et les personnages des romans d’origines, parvient à les digérer, les recomposer et à développer sa propre trame, ce qui est un plus indéniable. Non seulement car Moorcock ayant bâti sa saga de façon anarchique et sans avoir de vue d’ensemble sur plusieurs décennies, les romans manquent de cohérence et d’unité. Mais aussi car si on peut reconnaître à Moorcock une imagination géniale, ce n’est pas lui faire injure de dire que ce n’est pas pour autant un grand écrivain, certaines de ces histoires ayant été écrites à la va-vite alors qu’il débutait sa carrière.
Cette série permet donc à ceux qui n’ont pas lu le Cycle d’Elric de découvrir le personnage dans les meilleures conditions, et aux fans de l’albinos d’avoir une adaptation ayant non seulement bon sur toute la ligne mais aussi capable de les surprendre. Espérons que la série puisse aller jusqu’au terme du destin du Champion Eternel.


Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2897

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Planche l'Or et le Sang tome ...
Voir la fiche produit
Reservé
Suis le Fleuve tome 1 - ...
Voir la fiche produit
Planche l'Or et le Sang tome ...
Voir la fiche produit
BD DEDICACEE L'ETOILE MIRACULEUSE T1
Voir la fiche produit
one piece tome 12 - et ainsi débuta la légende
Acheter sur BD Fugue
mafalda tome 4
Acheter sur BD Fugue
knights of Sidonia tome 5
Acheter sur BD Fugue
gilson
Tolden Terpant
Retourner en haut de page