0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article FORTUNE DE MER

FORTUNE DE MER

FORTUNE DE MER

Scénario : Costès
Dessin et Couleur : Clément Belin
Editions : Futuropolis

 

Jeune lieutenant inexpérimenté, Jonathan rejoint l’équipage de l’abeille Bourdon et son rythme de vie. « Fortune de mer », un récit surprenant au cœur de la vie des marins d’un remorqueur où les relations humaines sont parfois tendues mais tellement indispensables à la cohésion. Pari réussi pour ces auteurs marins qui ont su retranscrire leur métier avec un réalisme admirable.

Jonathan, le marin venant de Marseille débarque à Brest par … la gare. Rien de bizarre, il arrive tout simplement pour prendre la place de lieutenant sur un remorqueur et pas n’importe lequel, celui appelé : Le Bourdon. Outre la fierté, Jonathan va devoir faire face à un accueil plutôt inhabituel de la part de ses futurs coéquipiers. A commencer par Le bosco (Maitre d’équipage) qui ne supporte pas les bons à rien, le commandant Bulros (et sa fausse bonne humeur) ou bien encore Jean Louis (et ses manies). Bref, la vie à bord prend son rythme entre confrontation humaine, les prises de quart et l’attente d’un futur sauvetage. Les jours passent et la monotonie s’installe jusqu’à cette première fiche d’intervention pour aller au secours du « Gaslord ». L’aventure commence pour Jonathan à bord du Bourdon.

« Fortune de mer » est un récit pour le moins original et qui attire toute notre attention. Le sujet traité n’avait a priori que peu d’intérêt et pourtant à la lecture, il en ressort un épanouissement culturel et une grande satisfaction. En effet, cet ouvrage sur la vie des sauveteurs en mer a planté le décor dans le plus connu des saint Bernard des mers à savoir Abeille Bourdon. Ce célèbre remorqueur de 80 mètres de long pour 12 hommes d’équipage a pour fonction dès qu’il est appelé de ramener à quai tous les bateaux en détresse au large de Brest.

C’est donc avec fierté que Jonathan rejoint ce remorqueur. Pourtant, il est loin de se douter qu’il n’arrive pas dans le monde des bisounours. Il va se confronter à des hommes durs, des marins expérimentés, loin de leur famille et vivant parmi les odeurs de rouille et d’huile. Bref, une vraie vie de marin que les auteurs ont su retranscrire à travers leur récit et pour cause, ils la vivent tous les jours.

La vie de marin n’est pas seulement traduite que dans les faits et les images mais aussi dans le vocabulaire. Le récit est truffé de termes techniques mais usuels donc indispensables pour les marins. Le lecteur doit ainsi s’investir dans cette mission d’accompagnement. Heureusement un lexique en fin d’album est là pour les aider.

Mais bon, la vie de marin a aussi ces bons côtés et l’album n’est pas sans contenir quelques scènes drôles et cocasses.

On retiendra également un très joli graphisme de Clément Belin qui grâce à sa mise en couleur donne sans équivoque l’ambiance et le ton de cette vie de marin ainsi que des personnages aux gueules bien sympathiques et attachantes. Petite cerise sur le gâteau et rare: un lettrage soigné et agréable.

Vous l’aurez compris même si le sujet peut paraitre bizarre, la curiosité a bien fait de nous pousser vers ce récit car il en ressort une belle découverte, un beau voyage au cœur des marins de l’abeille Bourdon. 

 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3622

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Dédicace sur un sac de billes ...
Voir la fiche produit
Le suaire T03 dédicace en Noir ...
Voir la fiche produit
Le suaire T02 dédicace en Couleur
Voir la fiche produit
Mon père était boxeur
Voir la fiche produit
paroles de tox ; 12 témoignages ; 16 auteurs de bande dessinée
Acheter sur BD Fugue
la petite annie tome 2 - 1939-1940
Acheter sur BD Fugue
petit polio ; le cousin Harki
Acheter sur BD Fugue
gioux
espace pub chaillé
Retourner en haut de page