0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Jean Corentin Carré T02

Jean Corentin Carré T02

Scénario : Pascal Bresson
Dessin : Lionel Chouin
Couleur : Patrick Larme
Editions  Paquet
 

Lorsque l’on n’a que 16 ans, on ambitionne autre chose que de devenir un monstre dans les tranchées de Verdun! La vie du plus jeune poilu de France, Jean Corentin Carré, conté dans un récit poignant et macabre par Pascal Bresson.

En juin 1916, le jeune Jean-Corentin Carré n’a que 16 ans et derrière lui déjà deux années de combat. En effet, afin de défendre son pays, son patriotisme l’a poussé à prendre un nom d’emprunt, celui d’Auguste Duthoy et de mentir sur son âge pour s’engager. Mais à Verdun, c’est une autre vision de la guerre qu’il va découvrir. Celle des tranchées avec ses odeurs de mort circulant dans ses artères boueuses, jonchées de corps, de boyaux en putréfaction. C’est le temps aussi où il est impossible de se lier d’amitié avec qui que ce soit. Chaque balle qui siffle peut venir se loger à tout moment dans ce crâne qui ne pense plus qu’à une chose : survivre. Surtout, ne pas devenir fou, garder la tête froide et l’esprit ouvert. Ce que malheureusement, bon nombre de poilus n’ont pas eu conscience, se raccrochant à des futilités de la vie quotidienne, partant au combat la fleur au fusil après une bonne dose de schnaps. C’est ce quotidien que vit Jean Corentin, lui qui va devenir au fil des jours non pas un homme mais une machine à tuer du boche, une bête à qui l’on remet une distinction pour ses actes de bravoures en attendant la grande faucheuse.
 

À la première lecture, la trame peut paraitre surréaliste. Un jeune garçon de 16 ans qui accomplit des missions suicidaires, qui tue de sang froid ses ennemis et qui remonte le moral des bleus alors qu’il dégage une image juvénile sans un poil au menton. Et pourtant Jean Corentin Carré a bien existé, il est considéré comme le plus jeune poilu de France et a obtenu de haute distinction dont la croix de guerre et un parcours militaire des plus glorieux.

Ce second volet est donc consacré à la bravoure de ce jeune garçon. Mais au-delà de cette biographie améliorée, Pascal Bresson nous fait vivre l’enfer de Verdun en exposant bien toute l’horreur de cette période de la première guerre mondiale. Une multitude de personnages se succèdent aux côtés de Jean Corentin et il n’aurait pas le temps (et vous non plus) de s’attacher à ce dernier qu’il sera déjà en train de croupir au fond d’une tranchée.  C’est ce type d’évènement qui va endurcir ce jeune soldat qui va évoluer au fil de l’album perdant à regret son âme d’enfant.

Cette dureté du quotidien, les lieux de l’horreur, un lendemain qui n’existe pas contraste un peu avec le dessin de Lionel Chouin qui semble être là comme pour adoucir le sujet  et rendre plus juvéniles les actes de Jean Corentin mais avec le risque de les rendre moins crédibles.
 

Il nous faut maintenant attendre le troisième volet pour découvrir la dernière partie du parcours glorieux de Jean Corentin Carré qui, logiquement, devrait se dérouler autour de l’aviation, ceux qui sont considérés pour certains comme les vrais héros.



Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
1
avatar de guida44
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3901

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Général Léonardo tome 2 - croisade vers la terre sainte
Acheter sur BD Fugue
douce France
Acheter sur BD Fugue
Gung ho - édition limitée tome 2.1
Acheter sur BD Fugue
cassier
scie tronc PASS VIP
Retourner en haut de page