0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Julie Doohan 1 Spirit of Bourbon

Julie Doohan 1 Spirit of Bourbon

Acheter sur BD Fugue
Julie Doohan
Tome 1 - Spirit of Bourbon
 
Scénario : Thierry Cailleteau
Dessins : Luc Brahy
Couleurs : Simon Champelovier
Éditions : Delcourt
 
Lorsque Julie Doohan, brillante étudiante en chimie, apprend l’assassinat de son père, elle ne s’imagine pas un instant reprendre l’activité de distillatrice clandestine. Mais il est des offres qu’on ne peut refuser ! Et puis, cela va permettre à la jeune femme de se venger, et quand on est irlandaise, cela promet de sacrées bagarres.
Un Western aux temps de la prohibition ! Voilà en quelques mots résumé cet album au rythme effréné et un trait dynamique.
 

En cet été 1922, la vie s'écoule paisiblement dans la petite ville de Stanwood, dans l'état de Virginie. Malheureusement cette quiétude est mise à mal par l'arrivée de trois voitures pleines de mafieux patibulaires armés jusqu'aux dents et aux intentions pour le moins belliqueuses. Le sinistre but de cette descente : liquider le bootlegger, le distillateur clandestin qui fournit le gang irlandais de Rourke, Dole « Scarecrow » Doohan. Pour sa fille Julie, l'annonce de l'homicide fait l'effet d'une bombe. Et puis il y a une seconde explosion lorsque l'ensemble de la communauté lui annonce que son père travaillait pour leurs bonnes œuvres. La jeune femme cesse séance tenante ses brillantes études de chimie et reprend la distillerie clandestine. Elle demande de l'aide au professeur Finnegan qui, tout jeune retraité, est tout heureux de retrouver son activité première. Néanmoins, Julie ne saurait se satisfaire de cela et elle est bien décidée à débusquer les assassins de son père et à les faire payer. C'est donc la guerre qui est déclarée entre Julie et les hommes de Jake Mozza. Mais à Stanwood, il n'est pas dans les habitudes de laisser une enfant du pays sans défense…

De la prohibition, les Européens que nous sommes ne savent pas grand-chose. C'est la victoire de la Ligue pour la tempérance et les débuts des bars clandestins. C'est le règne des mafieux et des policiers Incorruptibles. Mais loin d'Al Capone et d'Eliot Ness, comment les Américains moyens ont-ils vécu cette période. Pour Thierry Cailleteau, le décor est une véritable mine d'or : plus vraiment le Far-West mais pas encore les Temps Modernes. Et puis, cela permet au scénariste de rétablir une forme de vérité : la prohibition n’était ni une bonne chose ni une mauvaise et toutes sortes de gens se sont livrés à la contrebande d'alcool sans que cela fasse d’eux de dangereux gangsters. C'est le cas de Julie Doohan. Cette jeune femme n'a rien d'exceptionnel : brillante étudiante en chimie, rien ne l'a prédestinée à embrasser une carrière de distillatrice clandestine mais la volonté des Italiens de s'accaparer tout le marché va changer son destin. Cela va accélérer sa vie et le rythme du récit. A peine cette nouvelle activité acceptée, les scènes de bagarre et les règlements de compte se succèdent à grande vitesse avec comme point d'orgue la descente des mafieux sur Stanwood ; que donne à voir la magnifique couverture. S'il s'agit d'un album d'ouverture, l'intrigue est menée de main de maître. Mieux, elle laisse préfigurer d’albums suivants aussi explosifs. Je l’évoquais précédemment, la couverture donne le ton de l'album. À l'intérieur le très vif de Luc Brahy assure un dynamisme du même tonneau que le scénario. Le dessinateur de Force navale réussit même à glisser un avion dans cette guerre des gangs façon prohibition. Néanmoins ce sont surtout ses personnages fort en gueule et les scènes d'action qui marquent le plus. La jolie Julie ne manque pas de sex-appeal et on s'attache aussi rapidement à elle et à ses concitoyens qu'on déteste Mozza et sa clique. L’ensemble fonctionne donc à merveille et on ne s’étonnerait pas de croiser Al Pacino et Martin Scorsese au détour d’une page.

Une histoire de vengeance de destinateur clandestin aux temps de la prohibition, le tout entre les mains de douce jeune femme. Le cadre est bel et bien posé et sacrément posé ! Désormais nul doute que Julie Doohan n'est pas au bout de ces péripéties et nous, les lecteurs, on devrait continuer à boire du petit-lait en découvrant la suite de ses exploits.
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3424

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Blood And Tears
Voir la fiche produit
Dédicace Le Malvoulant Couleur - Paul ...
Voir la fiche produit
Malvoulant t2
Voir la fiche produit
Krys Farell - Opération Wild Boars
Voir la fiche produit
le grand jeu tome 5 - le roi dragon
Acheter sur BD Fugue
7 Pistoleros - coffret + câle
Acheter sur BD Fugue
Harry et compagnie tome 1 - l'école c'est pas sorcier
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
Hit the Road en Noir et Blanc giemsi
Retourner en haut de page