0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Karolus Magnus 1.L'otage vascon

Karolus Magnus 1.L'otage vascon

Acheter sur BD Fugue
Karolus Magnus
L’empereur des Barbares
Tome 1 - L’otage Vascon
 
Scénario : Jean Claude Bartoll
Dessin : Eon
Couleurs : Simona Rossi et Eon
Éditions : Soleil
 
Charlemagne est le monarque le plus puissant d’Europe et il commence à porter ombrage à ses deux puissants voisins. Lorsque l’occasion se présente d’en affaiblir un, Karolus Magnus n’hésite pas. Il sait qu’il peut compter sur l’otage vascon que sa Missi Dominici Brunhilde accompagne.
A travers l’histoire de trois personnages secondaires, Jean Claude Bartoll et Eon retracent la genèse de la mythique bataille de Roncevaux dans un album à grand spectacle.
 

En 777, le fils de Pépin le Bref et petit fils de Charles Martel règne sur une grande partie de l'Europe. Parmi les peuples conquis, les Vascons sont, de loin, les moins coopératifs. Il faut dire que les troupes de Karolus Magnus se comportent en pilleurs. Dès lors, les membres d'une société secrète n’ont de cesse de pour chasser les troupes franques et partent à la recherche du fils disparu du défunt duc. Ce fils a été condamné à la vie monacale par le roi mais il vient juste de s’enfuir. Rattrapé, il se présente devant le roi et son sort est sur le point d'être scellé lorsque le Wali de Saragosse demande une audience. Il est sous la menace de l'émir Omeyyades de Cordoue et il demande l'aide militaire du roi chrétien. Pour Charles, l'enjeu est double : agrandir encore le royaume en faisant de beaux pillages ! Il est loin d'imaginer que, depuis Bagdad, le nouveau calife Abbasside a des projets plus vastes encore, des projets qui concernent également le royaume des Francs. Entouré de son cousin Roland et de la Missi Dominici Brunhilde De Bruckne, Karolus Magnus accepte d’intervenir. Il envoie sa sublime émissaire accompagner le prince vascon afin d'ouvrir la route à son armée. Malheureusement, tout ne va pas se dérouler comme prévu…

Il y a plus de 50 ans, France Gall vantait  la « folle invention de ce sacré Charlemagne ». Aujourd'hui encore, les enfants de France et de Navarre apprennent qu'il est le petit-fils de Charles Martel et que le roi des Francs a conquis presque toute l'Europe. Vu l'envergure du personnage, les récits apocryphes sont innombrables et ce Karolus Magnus en est le dernier exemple. L'idée est de raconter les événements qui vont déboucher sur la plus célèbre bataille de l'époque : Roncevaux. Mais attention, ce Charlemagne est loin de l'image d'Épinal que la 3e république en a fait. Il s'agit d'un roi barbare (rappelons que les Romains nommaient barbare tout ceux qui n'étaient pas romains), misogyne (il établit la fameuse loi salique) et amateur de belles femmes mais extrêmement talentueux comme tacticien militaire. Pour ce récit, le scénariste s'attarde davantage sur trois personnages secondaires dont le rôle va devenir primordial. Il y a Artza d’Ossau, le prince vascon dont la fierté d'être basque n'a d'égale que sa soif de liberté. Il y a le mystérieux Marwan, bras droit wisigoth du calife de Bagdad. Et ce tableau de famille est complété par la sublime Brunhilde de Bruck à la fois amante de Charles et puissante missi dominici. À travers leurs pérégrinations, l'ordre européen du VIIe siècle se met en place. Seulement, cette ordre-là est totalement différent de ce que l'on connaît aujourd'hui et, même si le récit est assez pédagogique, le lecteur est parfois un peu déboussolé. Pour l'aider, il peut compter sur le trait d’Eon ; c’est d'ailleurs tout l'intérêt de la BD. C'est ainsi qu'il suffit d'une planche pour comprendre que le Pays Vascon n’est autre que le Pays Basque et que les guerriers francs ne sont pas les pacificateurs que l’on pensait. Mais ce sont surtout les personnages qui marquent et Brunhilde en premier lieu. La superbe missi dominici a un petit côté Denise Richards des plus sensuels et qui tranche avec son environnement. De façon générale, les héros sont beaux lorsque les autres personnages transpirent la veulerie, la bétise et la violence. N'oublions pas les quelques scènes d'action qui raviront les amoureux du genre avec des gerbes de sang et des têtes tranchées mais qui n’oublient pas d’être également très dynamiques. Dynamique aussi, la mise en page avec un travail sur les paysages et des actions en une bande. Il ne faudrait pas oublier la colorisation qui fait la part belle au soleil Méditerranée en opposition à la grisaille du Nord.

Comme le sous-titre le suggère, Karolus Magnus nous dresse le portrait de l'empereur des barbares. Une biographie apocryphe mais suffisamment réaliste pour plaire au plus grand nombre.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3996

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Reservé
Recherche Carmen Mc Callum
Voir la fiche produit
Sigurd et Vigdis T02
Voir la fiche produit
Sigurd et Vigdis T01
Voir la fiche produit
Androïdes tome 5
Voir la fiche produit
Marlysa tome 11 - la métamorphose
Acheter sur BD Fugue
serial killer ; intégrale
Acheter sur BD Fugue
Aspic, détectives de l'étrange - Fourreau tome 3 + tome 4
Acheter sur BD Fugue
Le Henanff
espace pub PASS VIP
Retourner en haut de page