0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article La valise

La valise


LA VALISE

 
Scénario : Diane Raville & Morgane Schmitt Giordano
Dessin : Morgane Schmitt Giordano & Gabriel Amalric
Editions : Akileos


Dans une cité o
ù les conditions de vie sont dictées par l’empereur Dux, Cléophée à l’aide de sa valise magique propose un voyage sans retour pour les candidats à l’exil. Un récit sombre tout droit sortie de l’animation qui amène à réfléchir sur la nature humaine.

 

La cité est fermée au monde extérieur par une enceinte. Le Dux est l’empereur de la cité et les ombres sont à son service. La vie de la cité est régie par des règles que l’armée applique avec violence. Tous ceux qui s’opposent à ce régime de terreur sont enfermés ou mettent leurs vies en danger. Pourtant certains habitants se révoltent, cette rébellion est appelée « Les souilleurs de murs ».

Il y a également ceux qui profitent de la situation tels que Cléophée qui avec sa valise magique et ses laisser-passer joue les passeurs. Elle aspire les candidats à l’exil à l’intérieur de sa valise pour les libérer extramuros. Mais ce voyage a un prix, une personne par groupe doit donner une année de sa vie par personne exilée. Cléophée se nourrit alors de ces vies pour garder une jeunesse éternelle.

 

Cléophée exerce alors un double jeu entre passeurs et collaborateurs des ombres. Jusqu’au jour où la rébellion vient lui proposer une alliance bien curieuse.

Le dessin très caractéristique de cet album ne met aucun doute sur le travail réalisé dans l’animation par les trois auteurs. L’univers n’est pas sans rappeler certains grands classiques animés. Pourtant c’est sur un support BD avec ses contraintes et ses avantages que la valise doit embarquer le lecteur.

Le pari semble réussi. L’univers est sombre, la cité est sous la dictature et le peuple soumis. Les auteurs vont ainsi pouvoir développer toutes les caractéristiques de ce type de société ainsi que les conditions de vie de la population et les opposants au régime.

L’originalité de l’album réside à la fois par son graphisme et son découpage dynamique mais également par cet univers partagé entre la réalité et le fantastique.

 

Mais les auteurs ne livrent pas un simple récit traitant du fascisme et de ses conséquences, ils vont jusqu’à explorer l’âme humaine en se posant la question de savoir jusqu’où les hommes sont-ils capables d’aller pour obtenir leur liberté. Peuvent-ils sacrifier leur amour propre, devenir l’ombre d’eux même, donner des années de leur vie ou celles de leurs enfants en échange? Autant de possibilités pour échapper à un régime de terreur.

Une belle réussite pour ce récit qui nous propose un drôle de voyage.


 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4062

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Apocalypse sur Carson City tome 5 - l'apocalypse selon Matthews
Acheter sur BD Fugue
comment dessiner des comics : la méthode marvel
Acheter sur BD Fugue
grella
Mazel porcel
Retourner en haut de page