0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Lazarus T04 Poison

Lazarus T04 Poison

Scénario : Greg Rucka

Dessin : Michael Lark

Couleurs : Santi Arcas

 

Encore un excellent opus pour cette série dystopique. On y assiste à la guerre sans merci entre les familles Carlyle et Hock. Un album bourré d'action dans un monde sombre mais envoûtant.
 

Depuis l'empoisonnement de Malcolm Carlyle par Jakob Hock lors du conclave (voir tome 3), les deux familles sont en guerre, et cela ne se passe pas très bien pour le camp Carlyle, d'autant plus que Stephen, le fils de Malcom qui assure l'intérim à la tête de la famille, est dépassé par la tâche. Sa seule chance de contrer l'offensive de l'armée Hock est de déployer sur place Forever, sa sœur et unique Lazare de la famille, mais une seule soldate, aussi douée soit-elle, peut -il faire une différence ? Pendant ce temps, le docteur Bethany Carlyle mène un autre genre de combat, une course contre la montre pour sauver son père de la toxine de synthèse concoctée par Jakob Hock. Pour ce faire, elle va chercher l'aide d'un jeune chercheur prometteur, Michael Garett (qu'on avait déjà rencontré dans le tome 2). La survie même de la famille est en jeu...

Une des grandes forces de la série est que les auteurs savent varier les genres d'un album à l'autre. Après un troisième tome mêlant intrigue politique et espionnage, ce quatrième tome est essentiellement un récit de guerre mettant en scène Forever mais aussi de simples soldats de l'armée Carlyle. L'album laisse donc une place généreuse à l'action sans pour autant oublier les intrigues internes à la famille Carlyle , cristallisées par l’absence du patriarche légitime, et ses relations politiques avec les autres familles. Bref, l'histoire nous en met plein les yeux sans oublier de faire avancer les intrigues de fonds et de développer son univers, avec notamment le retour de personnages qui étaient absents du troisième tome.

Au dessin, Michael Lark se (et nous) régale. Lui qui avait démontré tout son talent sur Daredevil, retrouve pour l'essentiel les décors urbains nocturnes qu'il affectionne tant, la violence d'un champ de bataille en plus.



Christophe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3617

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Brezza Les sirènes du Gogoswing
Voir la fiche produit
La vache de l'Espace
Voir la fiche produit
The Babe tome 1
Voir la fiche produit
Scarlet Witch
Voir la fiche produit
Lazarus tome 3 - Conclave
Acheter sur BD Fugue
Letter 44 tome 3 - Matière négative
Acheter sur BD Fugue
Orphelins tome 1 - Petits soldats
Acheter sur BD Fugue
gioux
espace pub chaillé
Retourner en haut de page