0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le château des millions d'années T1 L'héritage des ancêtres

Le château des millions d'années T1 L'héritage des ancêtres

Acheter sur BD Fugue
Le château des millions d'années
T1 L'héritage des ancêtres.
 
D'après l'œuvre de Stéphane Przybylski
Scénario : Richard D Nolane
Dessin : Zeljko Vladetic
Couleurs : Facio
 
 
Alors que les bruits de bottes s’intensifient en Europe, un espion nazi est envoyé négocier avec les nationalistes irakiens. Il se joint à une expédition archéologique qui doit démontrer l’existence d’un société aryenne antique.
Une superbe adaptation d’un roman mélangeant avec brio Indiana Jones, James Bond et X Files. Déroutant mais totalement génial !
 

Lors de la cérémonie du putsch manqué, Friedrich Saxhaüser est interpellé par l'enthousiasme d'une jolie accompagnatrice des Adolescentes du Reich. Quelques jours plus tard, le vétéran de la Grande Guerre retrouve la jeune femme sur les bancs de l'université. Profitant de l'occasion, ils lient connaissance et leurs rapports deviennent rapidement très intimes. Malheureusement, la différence d'âge est au moins aussi importante que celle du niveau social et, à peine sortie de l'école, voilà Andréa envoyée comme journaliste à Bagdad tandis que Friedrich part en mission en Bolivie. Il en rentre 1939, promu certes mais toujours avec l'impression d'être observé. Son retour n'est que temporaire puisque le Reichsführer Himmler a une nouvelle mission : l'espion doit participer à une expédition archéologique en Irak. Il doit en profiter pour s'attirer les bonnes grâces des groupes nationalistes. Pour Friedrich, c'est l'assurance de retrouver sa bien aimée. Pour les archéologues, fervents nazis, c'est l'occasion de mettre la main sur une civilisation aryenne ancienne. Une civilisation qui possédait des armes d'une puissance extraordinaire. Seulement, le chemin risque de ne pas être de tout repos...

Dans sa préface, Stéphane Przybylski nous explique qu'il a été très flatté par la proposition de Richard Nolan d'adapter son œuvre. Surtout, l'auteur du roman nous raconte que cette adaptation constitue une sorte d'aboutissement de son roman car, dès le début, il l'avait imaginé comme une œuvre visuelle inspirée, entre autres, du Wunderwaffen du même Richard Nolan. Interactions intenses entre les deux artistes, interactions intenses aussi entre les deux formes d’art ! Mais revenons à notre album. Évidemment, l'adaptation reste fidèle à l’œuvre originale et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il fallait une bonne dose d'audace pour faire d'un officier SS, aryen sous tous les angles, le héros de cette aventure. Sans oublier la jeune et jolie Andrea ! A eux deux, ils sont cependant comme les deux hémisphères d'un même cerveau, allemand, d'avant-guerre. Elle est une fervente supporter du régime dans lequel elle voit des perspectives de carrière. Lui, plus amer, comprend qu'il n'est qu'un pion et regarde avec mépris les autodafés d'Hitler. Et contre toutes attentes, le lecteur succombe tout doucement à leurs charmes, oubliant par le fait leur côté obscur. Il faut dire que le couple gravite dans un environnement à la James Bond; avec tout ce que la comporte de filatures, de coups bas, de bagarres et de jolies femmes. Mais là où le roman, et l'adaptation, frappent fort, c'est qu'à côté de l'espion, on retrouve le plus célèbre des archéologues et les deux agents les plus iconiques du FBI. On n'éprouverait aucune surprise à croiser Harrison Ford au détour d'une page puis Mulder et Scully en tournant celle d'après. C'est un mélange des genres extrêmement original et réussi. D'autant que l'intrigue, si elle est parfaitement claire au début, s'obscurcit par la suite et il faut attendre les ultimes pages pour comprendre le déroulé complet de l'expédition par un truchement assez spectaculaire. C'est le dessinateur croate Zeljko Vladetic qui officie pour mettre en images cette histoire. Depuis La Grande Guerre des mondes, le duo qu'il forme avec le scénariste fonctionne à merveille et cela se ressent. Les ambiances sont parfaites, les décors sont dignes de Lawrence d'Arabie et la représentation des personnages, faute d'être régulière, leur donne beaucoup de charisme. Rajoutons à ce tableau, le rôle primordial de Facio à la couleur. Celle-ci nous assomme sous la chaleur du Moyen-Orient ou nous renvoie aux sinistres souvenirs de notre héros avec un beaucoup de justesse et de facilité.

Adapter un best-seller, c'est souvent la certitude une bonne affaire ; mais ici, c'est nettement plus! C'est une forme aboutie de l'œuvre telle que l'auteur se l'imaginait. Et pour le lecteur, c'est l'occasion de se plonger dans un mélange des genres extrêmement original et l'assurance d'un excellent moment de lecture. On attend la suite qu'on espère aussi percutante.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3901

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

20 ans du guerre
Voir la fiche produit
Recherche Couverture ISS SNiper
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 3 dédicacé
Voir la fiche produit
Reservé
Recherche Androïdes Tome 4
Voir la fiche produit
cage of eden tome 3
Acheter sur BD Fugue
La geste des chevaliers dragons tome 17 - la guerre des Sardes ...
Acheter sur BD Fugue
au coeur des ténèbres
Acheter sur BD Fugue
cassier
scie tronc PASS VIP
Retourner en haut de page