0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le don de Rachel

Le don de Rachel

Acheter sur BD Fugue
Le don de Rachel
 
Dessin : Terkel RISBJERG
Scénario : Anne-Caroline PANDOLFO
Couleurs : Terkel RISBJERG
Éditions : Casterman



Le Don de Rachel raconte l'histoire d'une voyante et décrit un arrière-plan artistique.
 

 
Divisée en trois parties géographiquement et temporellement éloignées, Le Don de Rachel nous invite à suivre l'héroïne éponyme aux prises avec le scepticisme de son époque face à ses dons de voyante. Au gré de ses révélations, on entre dans une époque à la fois frivole et insoucieuse de la différence d'autrui.
L’œuvre débute ainsi à Paris en 1848 lorsque Rachel ARCHER sert d'attraction pour ses talents médiumniques. Acceptant d'être confrontée à des observateurs et même des détracteurs, elle est examinée par de grands personnages comme le fameux illusionniste Robert HOUDIN qui atteste de son don, mais elle continue d'être vilipendée par des esprits étroits qui l'accusent de supercherie voire de sorcellerie.
À la faveur d'un daguerréotype, Rachel va immortaliser son visage et poursuivre en distrayant – à son corps défendant - par des futilités les grands de son époque comme la princesse Mathilde ou Alexandre DUMAS. Ce faisant, elle ne parviendra jamais à évoquer sérieusement ses visions jusqu'à son départ subit et inexpliqué comme si le défaut de considération de sa société l'avait progressivement éteinte et fait disparaître.
Son parcours n'est pourtant pas achevé puisqu'on la retrouve indirectement en 1980 à Copenhague à l'occasion de l'adaptation faite par la chorégraphe Liv NEXØ de l’œuvre que le compagnon de Rachel avait écrite. À Londres, la photographe Virginia DAY part, elle, à la recherche de cette dernière pour mieux comprendre qui était Rachel ARCHER dont elle a retrouvé le portrait.
 
 
 En somme, par le prisme de ces trois femmes, le conte fantastique Le Don de Rachel tisse des liens invisibles entre les époques et des femmes qui n'ont en apparence rien en commun sinon une forme de beauté et de recherche d'une vérité artistique, preuve que les distances peuvent s'abolir dans cette sororité artistique.
 

 
La mise en abyme proposée - qui ne se dévoile que tardivement - est également l'occasion pour nous de nous placer dans la position d'intercesseurs avec une autre réalité, et nous faire partager l'expérience des trois protagonistes artistes. En effet, PANDOLFO et RISBJERG nous invitent avec cette bande-dessinée intelligente à nous révéler à nous-mêmes sans nous fier à la chronologie proposée, mais en passant outre l'apparente simplicité de la structure et de la pagination quitte à verser dans un onirisme familier des visions et transports de Rachel. Ainsi, les couleurs profondes sont autant de ponts pour accéder à l'abîme des pensées qu'engendre le don de Rachel, de son regard intense aux ténèbres de l'encre de Chine.

Lydie et Nicolas
 


Nicolas
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3901

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

album La Lance Opale de Feu ...
Voir la fiche produit
Les Indes noires
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 4 dédicacé
Voir la fiche produit
Adèle blanc-sec tome 6 - le noyé à deux têtes
Acheter sur BD Fugue
Tintin tome 4 - les cigares du pharaon (fac-similé N&B 1932-34)
Acheter sur BD Fugue
Un homme de joie tome 2
Acheter sur BD Fugue
cassier
scie tronc PASS VIP
Retourner en haut de page