0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le fils de l'ours

Le fils de l'ours

Acheter sur BD Fugue
Le fils de l’ours
 
 
Scénario et dessin : Jean Claude Servais
Couleurs : Raives
Éditions : Dupuis

 
Alors que les Vosges pensent être débarrassées de l’ours, une jumelle disparaît dans une tanière de plantigrade, laissant le beau Mathis entre les bras de sa sœur. Seulement, avec des jumelles, on n’est jamais sûr de savoir qui on enlace…
Utilisant le cadre spectaculaire des Vosges comme décor, Jean Claude Servais signe un album où la nature émerveille autant que la bêtise humaine n’accable. Un album magistral !
 

En 1760, alors que le village de Metzeral, dans la vallée de Munster, fête l'abattage du dernier ours des Vosges, le jeune Mathis n'a d'yeux que pour les jumelles Eva et Maria. Ces amours ne sont hélas pas du goût de son père, important fermier de la région et chasseur d'ours chevronné car les deux filles ont la réputation d'être des sorcières. Mais, lorsque l'on a 18 ans, les interdits paternels ne font pas le poids face au désir. C’est ainsi que Mathis finit la nuit avec une jumelle. Quelques jours plus tard, voilà les deux sœurs sur les traces d'un ours, sûrement le mâle de l'ourse abattue par Monsieur Sutter. Puisqu’elle ne lui veut aucun mal, Eva n'hésite pas à entrer dans la tanière et disparaît… C'est alors que Maria avoue à Mathis qu'elle est enceinte. Mais avec les jumelles, rien n'est jamais sûr…

Après Le chalet bleu, Jean-Claude Servais revient avec une histoire plus légendaire, moins fantastique. Inspiré par le film le Jean-Jacques Annaud et les paysages des Hautes-Vosges, l'artiste belge nous invite à découvrir Le fils de l'ours. Afin de justifier son postulat de départ, il fait débuter son histoire dans les temps lointains. L’ours, dans les Vosges, a longtemps été vénéré ! C’est d'ailleurs à l'endroit d'une rencontre avec l’animal que la reine Richarde, femme de l'empereur Charles III, fit édifier une abbaye pour femme. Abbaye dont la mascotte était un plantigrade et qui offrait l'hospitalité à tous les montreurs d'ours. Bien sûr, au 18e siècle l'ours est devenu un démon et il est pourchassé comme tel, même dans la vallée de Munster. Pour le reste, l’intrigue reste assez classique. Un jeune homme tombe amoureux de jumelles dont l'une s'offre à lui. Enceinte, le jeune homme est contraint de l'épouser, contre l’avis de son père. Là où cela devient intéressant c'est qu'avec des jumelles, rien n'est jamais certain. Et puis, si l’ours est la véritable star de l'album, il partage la vedette avec les décors. Qu'il s'agisse des magnifiques forêts ou des descentes en schlitte, aussi spectaculaires qu’avec Bourvil dans Les grandes gueules, la nature est éblouissante de beauté. Il en est de même pour les villes de Colmar et de Mulhouse, leurs représentations sont de véritables plongées dans le passé. Enfin, un album de Servais ; c'est également une histoire d'hommes et là encore, Le fils de l'ours nous propose une magnifique palette de personnages.

Le fils de l'ours est une ode à la nature sous toutes ses formes. C'est un album d’hommage à l'amour qu'il soit filiale ou fraternel mais toujours vainqueur.
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 5136

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le Village aérien - édition Noir ...
Voir la fiche produit
Les tuniques bleues présentent tome 4 - Les indiens
Acheter sur BD Fugue
secrets - cavale tome 3/3
Acheter sur BD Fugue
les femmes en blanc tome 33 - sangsue alitée
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Lejeune
Retourner en haut de page