0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Le règne tome 2

Le règne tome 2

Scénario : Sylvain Runberg
Dessin & Couleurs : Olivier Boiscommun
Editions : Le Lombard

Pour échapper aux démons humains, la population n’a que le sanctuaire du Shrine pour se réfugier. Mais seuls les moines Cathardis sont juges de laisser passer les nouveaux arrivants. Sylvain Runberg & Olivier Boiscommun vont-ils être suffisamment convainquant pour faire rentrer leurs personnages dans ce sanctuaire qui les mettra à l’abri pour l’avenir? « Le règne », une série prometteuse qui peut facilement trouver sa place à côté des grands noms des série anthropomorphiques.
 

Les éléments grondent de plus en plus, le peuple se dirige en rang serré vers le Shrine, seul endroit où il est possible de se réfugier pour échapper aux démons humains. Parmi eux, les orphelins Cybèle, Absalon et Naday protégés par le trio de mercenaire Octavia (la gueparde), Pantacrius (le bouc) et le chef de fil Issac (le Tigre). C’est avec une certaine émotion qu’Issac revient au Shrine, lui qui a déjà été hébergé dans ces lieux lors de son enfance. Loin d’être un bon souvenir, c’est le seul endroit où se protéger. Mais pour accéder aux sanctuaires, il faut faire des offrandes aux moines Cathardis qui restent les seuls juges d’ouvrir les portes et d’échapper aux démons. Pantacrius a alors un plan machiavélique mais dangereux pour obtenir les offrandes les plus recherchées par les moines. Il doit vite mettre ce dernier à exécution car Sertor, le chef des pillards est à leurs trousses et n’a qu’une idée en tête: celle de les trucider.

« Le règne » est le type d’album auquel on peut rapidement s’attacher. Visuellement, les couvertures attirent l’œil, la communication faite autour des albums par Le Lombard a été assez présente. Les auteurs sont d’un haut niveau (Runberg, Boiscommun), ils sont des habitués du succès et pour finir, le sujet de l’anthropomorphisme a fait sortir quelques séries mythiques. Bref, autant d’éléments sources de succès mais la mayonnaise va-t-elle prendre sur « Le règne »?

 

A priori, après deux albums les choses semblent bien parties. Les personnages Issac, Octavia, Pantacrius commencent à se dévoiler tout doucement par des flashbacks parfois plus intéressants que le déroulé en lui-même. Car Il ne faut pas se voiler la face, le déroulé de l’histoire reste assez simple heureusement des rebondissements inattendus concernant les personnages principaux viennent secouer le lecteur. Il est évident que l’ambiance que dégage l’album, les caractères multiples des personnages méritent une suite qui se voudra encore plus dynamique pour monter en puissance d’album en album. Quant à Olivier Boiscommun, il est égal à lui-même c'est-à-dire très bon, le découpage est dynamique et il joue à merveille sur la composition premier plan – second plan dans la même case grâce à son encrage ce qui permet d’accrocher l’œil sur l’essentiel et de prendre le temps d’admirer le reste grâce à une mise en couleur directe à l’aquarelle de toute beauté.

 

Il ne nous reste plus qu’à espérer retrouver rapidement ce trio de mercenaires pour en apprendre encore d’avantage sur ce monde apocalyptique au fort potentiel.



Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3682

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Millenium - fourreau tomes 3 et 4
Acheter sur BD Fugue
troll tome 3 - mille et un ennuis
Acheter sur BD Fugue
Millenium tome 5
Acheter sur BD Fugue
ravard
300 Grammes chaillet
Retourner en haut de page