0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article LE VOYAGEUR

LE VOYAGEUR

Acheter sur BD Fugue
LE VOYAGEUR
 
Scénario : Théa Rojzman
Dessin : Joël Alessandra
Editions : Daniel Maghen

 
Gardien au Louvre, Patrick, un cinquantenaire aigri, ne supporte plus la Joconde. N’appréciant pas sa vie, il a une certaine rancœur contre cette femme mystérieuse et iconique. Pourtant tout va basculer lorsqu’il entend une voix l’invitant à plonger dans le tableau… Une œuvre originale à la découverte de l’œuvre de Léonard de Vinci à travers l’introspection d’un homme.
 

Ce jour-là Patrick a 50 ans et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’est pas épanoui… Vivant encore chez sa mère tyrannique, il travaille au Louvre comme gardien et ne supporte plus vraiment son métier. Entre la foule ébahie devant le tableau de la Joconde et les gardes de nuit qui le fatiguent, il en a assez ! Mona Lisa lui tape sur les nerfs et il ne peut plus la voir en peinture si vous me permettez l’expression !

En plus ses collègues lui tapent également sur le système… Ils le surnomment Patoche et en plus de ne jamais l’inviter, ils lui refilent très régulièrement les tâches les plus ingrates…

Pourtant, tout va basculer le jour où il se retrouve invité à rentrer dans le tableau par une mystérieuse voix. Découvrant les magnifiques paysages de Toscane, il suit une mystérieuse guide florentine, Ginerva, qui se présente comme la sœur de Mona Lisa. Il suit également le parcours du célèbre peintre et inventeur génial de Vinci à Florence.

Petit à petit, son regard sur le monde et lui-même change. Il s’ouvre aux autres et parvient à dépasser ses difficultés pour enfin vivre sa vie car comme lui conseille Léonard de Vinci, il faut déjà s’aimer soi-même pour trouver l’amour…

 

Par ce scénario original, Théa Rojzman nous fait vivre un voyage intérieur, une introspection dans le sens le plus noble du terme, dans la vie de ce cinquantenaire abîmé et déçu par la vie. Par la beauté des œuvres de Vinci et des paysages italiens, Patrick a le courage de prendre enfin sa vie en main et de chercher des réponses à ses questions.

Alternant entre moments fantastiques et d’autres presque poétiques, on suit avec plaisir son parcours d’autant plus que le dessin de Joël Alessandra est vraiment plaisant. Les couleurs et les décors, notamment ceux des paysages de Toscane, sont magnifiques et nous plonge dans une ambiance douce et agréable.

Une lecture plaisante assurément !


François
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 5103

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le château des Carpathes
Voir la fiche produit
Fynsterland T1
Voir la fiche produit
02 - L'or Blanc
Voir la fiche produit
06 - Le jumeau maléfique
Voir la fiche produit
Le périple de Baldassare tome 1 - le centième nom
Acheter sur BD Fugue
escales en femmes inconnues
Acheter sur BD Fugue
Mourir (ça n'existe pas)
Acheter sur BD Fugue
massaglia
pastore massaglia
Retourner en haut de page