0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Les 3 Julia 2.La princesse du soleil invincible

Les 3 Julia 2.La princesse du soleil invincible

Acheter sur BD Fugue
Les Trois Julia
2. La princesse du soleil invincible
 
Scénario : Luca Blengino
Dessin : Antonio Sarchione
Couleurs : Gaétan Georges
Éditions : Delcourt
 
 
Après sa victoire sur Macrin l’usurpateur, Julia Maesa tient sa vengeance. Elle pense pouvoir manipuler son petit-fils et diriger l’empire en sous-main. Malheureusement, le nouvel empereur s’illustre dans tous les excès jusqu’à ce que la population et le Sénat pensent à le remplacer. Oui, mais c’est oublié Julia Soamias et l’amour inconditionnel d’une mère pour son fils…
Poursuite de l’évocation d’une dynastie de femmes hors du commun dans une Rome livrée à la débauche. Un album impérial!
 

Août 218, la bataille pour le trône de Romus s'est soldée par la défaite de Macrin l’usurpateur. Elle a vu la victoire des légions rebelles de Julia Maesa et de son petit-fils, le jeune Sextus Avitus Bassianus, fils illégitime de l'empereur Caracalla. Après un trajet d'un an à travers une partie de l'Europe, la famille royale arrive enfin à Rome. Le jeune empereur reçoit son triomphe et le surnom d'Heliogabale et Julia Maesa tient sa vengeance. Dans l'ombre, c'est elle qui tient désormais impitoyablement les rênes de l'Empire. Elle et ses soutiens de la première heure : l’eunuque Gannys et le sénateur Publius Valerius Comazon.  Pour donner le change, la vieille reine a laissé la gestion de l'urbs à l'empereur et à sa mère Julia Soaemias. Très vite, il s'avère un monarque de tous les excès plongeant Rome dans le sexe, la luxure et l'alcool. Quant à sa mère, fanatique de la pierre noire, elle veut imposer cette nouvelle religion. Tout doucement, le duo va se mettre le Sénat puis la population à dos et ainsi réenclencher la spirale des complots. Au grand dam de Julia Maesa mais pas de sa fille cadette Julia Mamea.

Parmi les reines du sang, Les Trois Julia ont indubitablement une place à part. Certes la trilogie n'est pas la plus sanglante, elle n'est pas non plus la plus ancienne ni la plus exotique. Non, sa particularité repose sur le fait qu’elle évoque toute une dynastie de femmes fortes qui luttèrent dans un univers d'homme mais également entre elles. Lucas Blengino, le scénariste, opte pour une forme de narration extrêmement judicieuse. Sous des atours simplement chronologiques, il se focalise sur chacune de ces trois Julia. Après avoir consacré l'album d'ouverture à la matriarche Julia Maesa, c'est autour de sa fille aînée Julia Soamias et de son fils Sextus Avitus Bassianus. C'est d'ailleurs lui qui détient le fil conducteur et le moins que l'on puisse dire c'est qu’il est totalement à sa place dans cette collection. Grand prêtre du culte de la pierre noire, il est également inverti, selon l'expression de l'époque. Même si les mœurs romaines sont extrêmement libres celui que l'on surnomme Heliogabal va choquer ses contemporains. Même s'il n'est le héros éponyme, il n’en reste pas moins le personnage principal et, dans une certaine limite, la quatrième Julia. Pour le reste, le scénariste livre un récit plutôt linéaire où les nombreuses ellipses ne sont pas des handicaps et où le suspense repose sur les changements de focalisation astucieux. On ressent également une importante documentation tant sur le culte de la pierre noire que sur cette période si particulière de l'Empire romain. Documentation qui permet de fixer plus qu'un lieu, certes magistral, un cadre extrêmement précis. C'est ce cadre qu’Antonio Sarchione met magistralement en images. Le dessinateur de COPS est comme un poisson dans les eaux du Tibre. La Rome impériale est magnifiquement représentée tant dans ce que la ville a de plus luxueux que dans ses bordels les plus glauques. Il en est de même pour la population. Et puis le dessinateur italien réussit le tour de force de rendre l'ensemble des personnages attachants. Et ça, à cette époque-là ; c'est un sacré miracle.

C'est donc une Reine de sang fort atypique que Les Trois Julia. Si les femmes sont au cœur de l'intrigue, elles laissent la lumière à un empereur androgyne qui risque fort de les conduire à leur perte. Mais pour cela, il faudra attendre la clôture de cette intrigante trilogie.
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3325

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Krys Farell - L'affaire Nara Wong
Voir la fiche produit
The Babe tome 1
Voir la fiche produit
Dédicace NB Malvoulant
Voir la fiche produit
Krys Farell - Menace biologique
Voir la fiche produit
witchfinder tome 1 - au service des anges
Acheter sur BD Fugue
la page blanche
Acheter sur BD Fugue
ortiz
BLary ortiz
Retourner en haut de page