0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Les fiancées du califat

Les fiancées du califat

Acheter sur BD Fugue
LES FIANCEES DU CALIFAT
 
Scénario : Marc TREVIDIC et MATZ
Dessin ; Giuseppe LIOTTI
Couleurs : Gaétan GEORGES

 

Les Fiancées du califat offrent une immersion certes scénarisée, mais tout de même réaliste dans les arcanes de femmes terroristes.
 

La bande-dessinée commence par le rêve - cauchemardesque pour nous - d'un avion s'écrasant sur la Tour Eiffel à l'instar de ce qui s'était passé pour les tours du World Trade Center. Une fois cette introduction percutante passée, on suit un groupe de cinq femmes toulousaines qui s'appellent toutes « oum » en vertu de la maternité jugée essentielle pour engendrer des moudjahidin.
Ce groupe d'aspirantes terroristes est dirigé par Aïcha, épouse d'un homme parti faire le jihad, qui n'aspire qu'à prouver que les femmes peuvent être des terroristes accomplies tant elles passent inaperçues dans la société. D'ailleurs, qu'il s'agisse d'Aïcha alias oum Gahlib, de la jeune Zohour, de l'intégrée Dawiya, d'oum Kadera alias Muriel ou d'oum Oussama, elles savent se jouer de la surveillance policière en troquant leurs tenues contre des vêtements perçus comme plus occidentaux. Dès lors, leurs actions peuvent au départ se dérouler comme elles l'entendent, qu'il s'agisse de tuer l'imam Serfaoui qu'elles jugent traître à leur cause, ou l'une des leurs perçue comme faible.
Le juge d'instruction nommé, lui, va devoir rassembler les pièces du puzzle en se défiant des stratagèmes mis en place pour voiler leur identité, leurs relations et leurs projets.
 

 

L'ex-juge antiterroriste TREVIDIC qui a coécrit le scénario - et dont la prose n'est plus à vanter - s'est associé ici à MATZ. Si l'univers islamique est étranger à beaucoup, le choix du polar permet ainsi de retrouver progressivement les tenants et aboutissants de cette cellule terroriste. Dès lors, cette œuvre se révèle intéressante pour tous les méandres des groupes terroristes aux prises avec des tensions internes et leur devoir d'obéissance qu'elle montre à voir.
On pourra toutefois regretter le choix de dessiner les terroristes telles des bimbos voire des cagoles même si la stratégie de la discrétion fait évidemment partie de leur entreprise meurtrière. La crédibilité des dessins de LIOTTI pose en tout cas question au début, mais on s'habitue à leur allure en se prenant d'intérêt pour l'enquête. D'ailleurs, les dessins peuvent nous duper à l'image des pièges tendus par les femmes pour déjouer la surveillance policière. Ainsi, dans plusieurs vignettes on cerne difficilement qui fait quoi.
 


Dans tous les cas, le trait colle aux intentions des auteurs de montrer la réalité des djihadistes de tous horizons tout comme celle de la police manquant cruellement de moyens ou faisant les frais d'une hiérarchie parfois inattentive aux avertissements donnés.


Lydie et Nicolas




Nicolas
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4062

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

L'ombre d'un monstre
Voir la fiche produit
Chroniques Américaines Version toilée Tome 2
Voir la fiche produit
Un drame en Livonie
Voir la fiche produit
Chroniques Américaines Version normale Tome 2
Voir la fiche produit
Frères de terroirs tome 2 - été, automne
Acheter sur BD Fugue
Tempête au haras
Acheter sur BD Fugue
Bjorn le morphir tome 3 - la reine des enfers
Acheter sur BD Fugue
YUME
Nottingham grella
Retourner en haut de page