0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article LES GODILLOTS T05

LES GODILLOTS T05

Acheter sur BD Fugue
LES GODILLOTS
Un P'tit dernier pour la paix T05

Scénario : Olier
Dessins : Marko
Couleur : Catherine Moreau
Editions : Bamboo


 
Cinquième et dernier tome de la série pour les godillots qui sont proches de fêter l’armistice. Un brin de nostalgie plane sur cet album qui est sûrement le plus réussi mais également le plus surprenant.
 

Novembre 1918, il flotte un léger parfum d’armistice au-dessus des tranchées. En attendant l’annonce officielle, nos godillots ont pour mission d’aller ravitailler une troupe isolée dans le bled voisin. Durant le trajet, Palette, Bichette et Le Bourhis commencent à penser à leur avenir, un peu de tristesse et de nostalgie les envahit après tant d’années à vivre ensemble.
 

Mais le moment n’est pas encore venu de se dire adieu. La roulante est attendue de pied ferme par les soldats affamés. Cependant, une bien mauvaise surprise les attend. L’unité qu’ils doivent ravitailler est dirigée par le Capitaine Charton dont les hommes avaient causé bien des soucis aux godillots durant l’année 1917. Le temps a passé mais pas les mentalités. Les hommes de Charton sont en train de préparer un mauvais coup pour se remplir les poches avant que l’armistice ne soit officiel. Leur objectif est de piquer un stock d’or laissé par les boches. Pendant ce temps-là, au détour d’une corvée, Le Bourhis va tomber nez à nez avec un homme qui pourrait bien être le frère de Bixente, ce frère qu’il recherche depuis le début de la guerre.
 

 C’est avec une certaine tristesse et nostalgie que nous attaquons la lecture de ce cinquième tome des godillots. Outre le fait d’avoir un certain affect pour cette série et pour son auteur Marko, il est toujours triste de voir s’arrêter une série qui fonctionne bien. Cependant, avec un peu de recul et de lucidité, cette série trouvait sa place aisément durant les commémorations. Au-delà, elle risquait de partir comme bon nombre d’autres sur des épisodes à rallonge sans intérêt.
Olier et Marko ont su également faire parler l’émotion durant la première partie de l’album à travers leurs acteurs. Un brin de nostalgie plane sur cet album et les auteurs font transpirer leur attachement pour eux de manière admirable. Mais cet album n’est pas un roman à l’eau de rose pour autant. Deux intrigues de mettent en place à travers le frère de Bixente et cette soif de l’or de l’unité Charton. Le suspense est présent ainsi que l’action.
 

Le bouquet final doit malheureusement rester confidentiel, mais on peut vous garantir qu’il est des plus surprenants, inattendu voire osé. Une énorme claque.
Graphiquement, ce dernier tome a également quelque chose de différent. Marko se met en danger, il livre ses dernières armes dans la bataille, le dessin est plus réaliste, plus osé, la caméra tourne davantage autour des personnages, bref, sûrement le meilleur album à ce niveau. Marko a également pu compter sur une mise en couleur très appliquée qui va magistralement accompagner le dessin et ses prises de risque.
 
Merci les auteurs, Merci les Godillots pour cette belle aventure qui restera marquée dans nos esprits.


Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2673

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Les Godillots Tome 1 - La Cagna du sorcier
Acheter sur BD Fugue
Les Godillots tome 3 - Le Vol du goéland
Acheter sur BD Fugue
une enquête au pays Dogon
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
grain de liberté Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page