0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Marécage

Marécage

Acheter sur BD Fugue

Marécage
tome 1 - Sombra

 
Scénario : Antonio Zurera
Dessin : Antonio Zurera
Couleurs : Hiroyuki Ooshima
Éditions : Dupuis

 

  Avec marécage, Antonio Zurera signe sa première bande dessinée. Dans un univers sombre, il mêle habilement thriller, complot politique et fantasy. Une très belle entrée en matière pleine de rebondissements qui ne laissera personne insensible.

 


  Au palais Royal de Palantia, un complot se trame, une conspiration qui a pour but de permettre à Valadria de monter sur le trône et de succéder au bon roi Hugo.
  Seule entrave à son ascension et à ses desseins : la très jeune Ysaut, héritière directe et légitime du trône. Un contrat est alors mis sur sa tête. C'est dans ce climat hostile, qu'Ariston Bergère, capitaine de la garde enlève l'enfant afin de la sauver et de la mettre à l'abri de ses bourreaux. Poursuivi et accusé à tort, il n'aura d'autres choix que de se plonger tête baissée dans les entrailles du marécage. Un lieu hostile et inhospitalier où les pires criminels et vermines sont envoyés une fois bannis du Royaume. Une mission courageuse et louable où Ariston et Ysaut risquent leur vie à chaque pas.
  Dans cet univers héroïc-fantasy, Antonio Zurera joue avec les codes du genre et nous déstabilise en parvenant à construire un récit assez personnel et singulier.
  Dans ce tome introductif, il nous plonge au cœur du Royaume de Palantia où règne conflits et complots politiques. La distribution est riche et nous oblige à rester bien concentrée afin de ne rien rater. C'est vraiment bien ficelé et plutôt fluide malgré un découpage parfois chaotique et des bulles pas toujours là où l'on s'attendrait qu'elle soit. Mais bref mettons cela sur le fait qu'il s'agit pour lui d'une première BD.
  Malgré cela, le récit reste des plus prenants et plein de rebondissements. Côté graphisme, c'est tout simplement sublime, on y découvre toute une panoplie de personnages énigmatiques à tendance anthropomorphique et un déploiement de paysages soignés et fouillé à l'extrême. C'est de toute beauté et la colorisation d'Hiroyuki Ooshima n'est pas en reste. Cependant, j'avoue que j'aurais aimé pouvoir parcourir cette œuvre sans colorisation tant le dessin en noir et blanc fourmillant de trait et de détail est riche et foisonnant.


   Ce premier album d'une série annoncé comme un diptyque sonne juste et annonce une fuite chargée de révélations et de rebondissements. Un album magnifique qui mérite que l'on s'y attarde et que je vous recommande sans hésiter.



Sébastien
Chroniqueur
La Bande Du 9
 


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 5103

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le château des Carpathes
Voir la fiche produit
Dédicace sur feuille Canson A4
Voir la fiche produit
07 - Carnavals TIRAGE DE TETE
Voir la fiche produit
Le Village aérien
Voir la fiche produit
l'assassin qui parle aux oiseaux tome 1
Acheter sur BD Fugue
bunker tome 2 - point zéro
Acheter sur BD Fugue
Muchacho - intégrale
Acheter sur BD Fugue
massaglia
pastore massaglia
Retourner en haut de page