0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Robilar Tome 2 Un ogre à marier

Robilar Tome 2 Un ogre à marier

Acheter sur BD Fugue
Robilar
ou le maistre chat
Tome 2 - Un ogre à marier
 
Scénario : David Chauvel
Dessin : Sylvain Guinebaud
Couleurs : Lou
Éditions : Delcourt
 
Robilar vengé, on aurait pu croire qu’il allait mener une existence paisible. Pas du tout, l’ogre nouvellement roi souffre de dépression. Il souhaite retrouver ses souvenirs et sa taille humaine. Ni lui, ni son félin chambellan n’ont idée des forces qu’ils vont réveiller !
Après le chat botté, David  Chauvel et Sylvain Guinebaud revisitent les contes à princesses dans un album tout simplement poilant !
 

Robilar est vengé. Grâce à son avis nouvel ami l'ogre, le roi et son chambellan, la princesse et même Panisse, tous croupissent dans les oubliettes du château. A leur place, on trouve l'ogre et son nouveau chambellan, Robilar. Malheureusement, l'ogre s’ennuie dans ce grand château, seul. Cette solitude lui rappelle son amnésie. Il souhaite retrouver la mémoire et accessoirement sa taille humaine. Pour cela, il doit embrasser une princesse. Ni une, ni deux, son félin chambellan lance illico un grand concours : toute princesse célibataire peut participer à une série d'épreuves afin de conquérir le cœur de l'ogre roi. Cinq candidates se présentent et, fidèle à sa malice féline, Robilar propose un deal à leurs animaux de compagnie. Celui qui paiera le plus verra sa princesse choisie par Robilar et comme le chat murmure à l'oreille de l'ogre… Il est cependant loin, très loin d'imaginer ce que le concours va déclencher…

Robilar était un matou bien gras, entretenu par une famille noble dans un royaume gouverné par la peur d'un ogre. Malheureusement, le félin avait vu sa destinée dégringoler les échelons de la société. Recueilli par Panisse, fils de meunier, aussi joli garçon que cornichon, il s'était juré de se venger. Grâce à la ruse propre à son espèce, il y était arrivé avant que le sort ne se retourne une nouvelle fois contre lui. C'était sur un ultime rebondissement que se terminait le premier album. Fort logiquement, on aurait pu supposer que ce deuxième épisode nous raconte la vengeance 2. 0. Eh bien, pas du tout ! C'est une toute nouvelle histoire que David Chauvel a décidé de nous raconter par le truchement d'une gigantesque ellipse. Fort heureusement, elle est extrêmement simple à comprendre et on repart sur des bases, certes différentes, mais très solides. Ce qui ne change pas, c'est le ton totalement décalé, pour ne pas dire déjanté, de l'histoire. Si le chat botté était au cœur de l'intrigue premier album, ici, ce sont plutôt les princesses qui mènent la danse. Ou devrais-je dire leurs animaux de compagnie. Et dans ce registre, Robilar a du souci à se faire tant un animal semble encore plus fourbe que lui ! Quant à leurs maîtresses, elles sont tout bonnement totalement à la masse, irrésistiblement folles, avec leurs petits travers et leurs gros défauts. Là encore, David Chauvel s'amuse avec les clichés. Plus exactement, il nous amuse des clichés car après tout, n'est pas princesse qui veut. Et je ne parle même pas de l’ultime rebondissement aussi inattendu qu’hilarant mais qui reflète bien notre société actuelle. Après tout, les contes devaient servir à éduquer les enfants de bonne famille, Robilar, lui, est un conte moderne pour tous. On retrouve aussi avec un plaisir non dissimulé les dialogues croustillants. Le premier tome forçait un peu trop sur le vieux français et celui-ci rectifie magistralement le tir. Il conserve surtout les innombrables citations et allusions aux grands classiques du cinéma. C'est très drôle et très bien fait. Ce qui fonctionne également à merveille, c'est le dessin de Sylvain Guinebault. Avec son trait caricatural, les personnages sont irrésistibles. Leur caractère transparaît sans peine et le choix d'une colorisation, réalisée par Lou,  propre à chaque princesse renforce encore la fluidité de lecture. Le dessinateur sait également jouer les metteurs en scène, jouant entre autres avec les juxtapositions afin de rendre la simultanéité. En ce qui concerne la mise en page, là encore le parallèle avec le 7e art est évident avec une multitude de petites vignettes pour accélérer le rythme ou au contraire de grande case pour le ralentir.

Robilar prouve une nouvelle fois qu'il appartient à une espèce rare : celle des albums qui réussissent à amuser en assumant les clichés tout en faisant réfléchir le lecteur. Du grand art !!


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4048

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

album Ariane Dabo 2 dédicacé
Voir la fiche produit
The Babe tome 1
Voir la fiche produit
Les Gastéropotes - Salades de Saisons
Voir la fiche produit
Dans les coulisses du Champagne
Voir la fiche produit
le magicien d'oz tome 2
Acheter sur BD Fugue
Star Wars - le côté obscur tome 7 - Boba Fett (édition ...
Acheter sur BD Fugue
la licorne tome 4 - luxe 2150 ex. - grand format
Acheter sur BD Fugue
Nottingham
tanco galland
Retourner en haut de page