0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Sang de Sein

Sang de Sein

Sang de Sein
 
Scénario : Patrick Weber
Dessin : Nicoby
Couleurs : Kness
 
Un auteur à succès médiatique invite 5 spécialistes du crime pour un atelier d’écriture sur le phare d’Ar-Men, près de l’ile de Sein. Lorsqu’il disparait, tout le monde s’interroge. Est-ce un meurtre ou une machination. Il faut dire que l’isolement fait remonter les instincts les plus primaires à la surface.
Patrick Weber et Nicoby poursuivent l’évocation des iles bretonnes avec un polar plutôt réussi.
 

 
Brieg Mahé est un artiste comblé. Auteur médiatique, il vient d'être consacré par la critique en recevant le prix Eugène Brillant pour Mes émois et moi. À la question qui ne manque pas de lui être posé du futur, il répond qu'il veut se lancer dans la rédaction du roman policier ultime, à faire trembler Agatha Christie. Grâce au soutien du ministère de la Culture, en la personne de la directrice de cabinet, Antoinette Sanchez, le phare d'Ar-Men près de l'île de Sein est privatisé pour un atelier d'écriture. Cinq sommités sont conviées à passer 3 jours et 2 nuits dans le phare, moyennant une indemnité de 10 000 €. On trouve
Nathan Martel, le maître du suspense, le commissaire en retraite Gérard Morteau, la réalisatrice de film policier Amélie Williams et François Dulac, historien spécialiste d'Agatha Christie. Il ne faut pas oublier Yann Le Ménec, ancien gardien du phare et bien entendu Brieg Mahé. À peine débarqué sur le rocher que tout ce petit monde se met au travail. Mais à 17h30, au moment du débriefing, Mahé manque à l'appel. Malgré les recherches, il semble avoir disparu, comme volatilisé. Au sein du groupe, le doute n'a d'égal que la peur. Et si la réalité rattrapait la fiction…

Après l'île d'Ouessant (Ouessantines) et Belle-Île-en-Mer (Belle-Île-en-père), Patrick Weber et Nicoby poursuivent leur tour des îles bretonnes, s'arrêtant sur l'île de Sein et son fameux phare. L'intrigue est cette fois fondée sur un récit policier. Elle est plutôt bien écrite : les rebondissements sont nombreux et même s'ils sont un peu téléphonés, ils fonctionnent correctement. Ce qui marque surtout, c'est la palette de personnages proposés : un auteur à succès et à l'ego surdimensionné, un autre aigri, un commissaire tuant le temps de sa retraite en jardinant, une réalisatrice froussarde, un spécialiste d'Agatha Christie et un ancien gardien de phare stoïque. Forcément, les échanges sont assassins et les dialogues dignes de Michel Audiard. Néanmoins, comme le dit Nathan Martel, on ne s'improvise pas auteur de polar comme cela et Patrick Weber ne fait pas exception, lui qui après avoir ménagé son suspense nous livre presque trop brutalement la résolution. On aurait presque la sensation de s’être fait voler le monologue final d’Hercule Poirot. Qu'on se rassure, on se rattrape grâce au talent de Nicoby. Le dessinateur breton semble totalement épanoui lorsqu'il dessine ses iles bretonnes. Il excelle à représenter les éléments déchaînés. Utilisant le huis-clos, il alterne les prises de vue en plongée et contre-plongée, démontrant de superbes prédispositions au cadrage.

Bien construit, bien illustré, cet album est tout à la fois polar et carte postale mais surtout un excellent moment de lecture


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3543

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Un drame en Livonie
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 2 dédicacé
Voir la fiche produit
Brumes sanglantes
Voir la fiche produit
Les grands peintres : Paul Gauguin - Portrait de l'artiste au Christ ...
Acheter sur BD Fugue
excursion coréenne
Acheter sur BD Fugue
vikings tome 1 - les racines de l'ordre noir
Acheter sur BD Fugue
lamontagne
stern T04 Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page