0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Shakespeare world

Shakespeare world

Acheter sur BD Fugue

Shakespeare world


Scénario: Astrid Defrance
Dessin: Jules Stromboni
Couleurs: Jules Stromboni
Éditions : Casterman



Et si la malédiction mise en exergue sur la tombe du plus grand des dramaturges s'abattait sur l'Angleterre du 21ème siècle. Une fable politique et écologique au trait semi-réaliste sur un fond de dialogue shakespearien pioché dans divers oeuvres du maître.
 
 
Tout commence à Stratford-upon-Avon, le 23 avril 2016 lors des travaux de réfection de l'église Holy Trinity Church où est enterré Shakespeare. Kathleen Larch, conservatrice au globe Museum et membre de l'association pour la protection du patrimoine shakespearien, donne ses dernières recommandations aux ouvriers du chantier. Quand soudain, son chien Roméo s'introduit dans le caveau du dramaturge et y dérobe un os. La malédiction s'abat alors sur toute l'Angleterre pendant que Kathleen et Giles Tooret (artisan du bâtiment) se mettent à la poursuite du petit voleur. Bientôt l’Angleterre est sous les eaux, la guerre civile menace, et les citoyens britanniques possédés par la langue de Shakespeare essaient de s’organiser et de survivre dans le chaos. L’album suit alors le parcours de plusieurs personnages qui rejouent dans une version apocalyptique contemporaine les célèbres pièces du dramaturge et leur sombre vision du monde et de ses semblables.
Astrid Defrance est traductrice et comédienne. Son intérêt pour le théâtre de William Shakespeare n’est que la partie émergée de sa passion immodérée pour la culture britannique. Elle puise aussi bien son inspiration dans le cinéma de Peter Greenaway et les photographies de Tony Ray-Jones que dans l’humour des Monty Python et les romans de Jonathan Coe. Shakespeare World est son premier scénario de bande dessinée.
Un pari osé en compagnie de Jules Stromboni qui a fait ses classes à la célèbre école des Gobelins à Paris, le dessinateur a travaillé dans le secteur de l'animation, notamment sur Persépolis de Marjane Satrapi et Tueur de cafards de Tardi et Legrand. Il a signé en 2008, avec Olivier Cotte, l'album Le Futuriste publié chez Casterman. En 2010, toujours chez Casterman, il récidive avec son compère Olivier Cotte en adaptant le roman de Michael Dibdin L'Ultime défi de Sherlock Holmes.
Ici, son dessin semi-réaliste est précis tout comme son découpage. La colorisation est somptueuse, mais on peine toutefois à rentrer dans l’histoire. Il faut s’habituer au langage shakespearien et extraits de ses textes en guise de dialogues, tandis que le côté onirique du scénario semble un peu confus parfois. Une fable politique et écologique perturbante traitant du capitalisme et des problèmes écologiques liés au consumérisme. Une bande dessinée audacieuse mais au final par forcément facile à suivre.


Sébastien
Chroniqueur
La Bande Du 9
 


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4019

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Virginia T01 sur album fourni par ...
Voir la fiche produit
Virginia T02 sur album fourni par ...
Voir la fiche produit
Virginia T03 sur album fourni par ...
Voir la fiche produit
album La Lance Opale de Feu ...
Voir la fiche produit
Corto maltese poche tome 4 - rendez-vous à bahia
Acheter sur BD Fugue
Les femmes de corto maltese
Acheter sur BD Fugue
Le cri du peuple - intégrale
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page