0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Simenon

Simenon

Acheter sur BD Fugue
SIMENON
LA NEIGE ETAIT SALE

Scénario : Jean Luc FROMENTAL
Dessin : Bernard YSLAIRE
Edition : DARGAUD


 
Dans un univers où le vice ne subit que les désagréments d’une occupation militaire, un jeune homme tente de se construire en vain, tombant rapidement dans le crime d’où personne ne pourra le sortir. Une adaptation d’un roman de Simenon menée avec brio par Jean-Luc Fromental et Bernard Yslaire.
 

 
Sous l’occupation supposée allemande, dans le bar Timo, le plaisir de la chair ne subit pas de restriction. Frank alors âgé de 17 ans est le fils de la tenancière, il partage son temps entre le vice du bordel mis à sa disposition et les magouilles des voyous, dont Kromer, qu’il fréquente au bar. Frank lui aussi veut se faire sa place, sa renommée dans ce monde qui n’a plus de sens. C’est la voie du crime qu’il va choisir un soir en saignant ce gradé allemand. Même si le destin va mettre sur sa route la belle et gentille Sissy, sa petite voisine, il ne va pas réussir à sortir de ce sillon criminel qui pourrait l’amener au ploton d’exécution.
 
La neige était sale de Jean-Luc Fromental, Bernard Yslaire

 
« La neige était sale » est une adaptation d’un roman de Simenon sorti en 1948. Placé dans un environnement propice au vice, Simenon se charge de dérouler la vie d’un jeune homme et sa descente aux enfers. Parti d’un premier crime gratuit, Frank va multiplier les meurtres, les vols, les viols poussant à chaque fois un peu plus la violence et l’abject, où même l’amour et le soutien de ses proches ne pourront le sauver. Un personnage au final qui se retrouve encore plus vicieux et barbare que les occupants.
C’est un très grand respect de l’œuvre originale qui nous est proposé par Jean-Luc Fromental qui va axer son adaptation sur le personnage de Frank, ce jeune homme immoral, sans scrupules, qui n’éprouve aucun sentiment et qui est même prêt à sacrifier la naïve Sissy, la seule personne pouvant l’aider. Jean-Luc Fromental va ainsi exploiter toute la noirceur de ce personnage, apportant quelque chose de gênant dans la lecture mais avec une pointe de suspense qui donne malgré tout suffisamment de courage aux lecteurs pour tourner avec envoûtement les pages de cet album.
 
La neige était sale de Jean-Luc Fromental, Bernard Yslaire


Graphiquement, l’originalité vient bien entendu de la représentation visuelle du très discret Yslaire, connu pour ses chefs-d’œuvre que sont Sambre, Bidouille et Violette. L’auteur a su donner une âme à ce roman avec des décors sombres, des personnages au physique patibulaire, des femmes aux formes généreuses avec cette petite pointe de couleur rosée comme signe d’espoir et cette neige grise prête à se transformer en boue plutôt que de rester pure et blanche.
 
Un très bon moment de lecture dans un univers en décadence.
 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 5015

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

le ciel au-dessus du louvre
Acheter sur BD Fugue
sambre ; la légende des sambre
Acheter sur BD Fugue
sambre tome 2 - je sais que tu viendras
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
espace pub Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page