0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Tout ce qui reste de nous

Tout ce qui reste de nous

Acheter sur BD Fugue

Tout ce qui reste de nous


Scénario :  Rosemary Valero-O'Connell
Dessin : Rosemary Valero-O'Connell
Couleurs : Rosemary Valero-O'Connell
Éditions : Dargaud

Une histoire qui se découpe sous la forme de trois nouvelles de "spéculative fiction ", trois histoires où se mêlent fiction, technologie et onirisme et qui racontent la perte, le sentiment de fin et surtout l'importance des souvenirs. Car après tout, que nous reste t'il en définitive à part nos souvenirs.
 



Trois titres pour trois histoires ; le premier volet de ce triptyque : "Tout ce qui reste de nous" s'ouvre sur l'histoire de deux jeunes filles amoureuses qui ont entendu parlé d'un univers parallèle ; on y accède en haut des escaliers de Cherry Street au moment du crépuscule, on y ferme les yeux une dizaine de secondes et on se retrouve propulsé vers ce monde onirique parallèle.
Les ragots vont bon train sur ce monde fabuleux malgré que personne n'en soit réellement revenu. Nos deux amoureuses tentent l'expérience et se retrouvent projetées dans ce monde fantastique surnaturel. Lorsqu'elle ouvre les yeux Almendra n'est plus à ses côtés, les voici séparées. Accueillies par une chimère, elles n'auront d'autres choix que de troquer leurs souvenirs de l'autre en échange d'indice pour retrouver leur bien-aimée.
Malheureusement, elles apprendront à leur dépend que ce qu'elles troquent, elles le perdent.

Le deuxième volet "ce qui reste" : un moteur à combustion qui est capable d'utiliser comme carburant des ondes cérébrales produites par les souvenirs d'un hôte.
Chaque cœur a besoin d'un hôte humain pour lui fournir son carburant. Le donneur reste attaché à la machine pour lui fournir son carburant. En théorie, aucun dommage n'est subi par le donneur durant la transaction enfin en théorie, car suite à un incident n'ayant soit disant laissé aucun survivant, pourtant, un occupant du vaisseau se retrouve projeté dans les souvenirs d'une autre, les souvenir de leur donneuse ...

Le dernier volet "con temor, con ternura" : une petite ville de bord de mer ou une géante endormie borde ses côtes, la légende raconte que lorsque l'humanité aura causé des dommages irréversibles à sa planète la géante se réveillera. Certain pense que se sera pour les sauver alors que d'autre sont convaincu que ce sera pour leur anéantissement. Arrivé au moment de la réalisation de cette prophétie, les habitants organisent un grand festin...

Rosemary Valero-O'Connell, au travers de ce triptyque graphique nous offre à réfléchir sur l'essence de l'être à savoir, ce qui nous construit, au fil de nos expériences et surtout au travers de nos souvenirs. Chaque histoire est construite avec son propre code couleur, utilisant des tons pastels en bichromie d'une douceur froide agrémenté par un dessin inspiré de l'univers manga, c'est très beau. Nous amenant par le biais d'un récit quelque peu alambiqué à une réflexion métaphysique.

Une histoire où l'on a malheureusement tendance à se perdre quelque peu.
Une réflexion sur l'essence de l'être avec pour point de convergence le souvenir. Un album audacieux au sujet poignant, qui pour ma part manque malheureusement de matière .


 

 

Sébastien
Chroniqueur
La Bande Du 9
 


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3940

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Reservé
Ex-Libris Carmen Mc Callum
Voir la fiche produit
Artbook Déracinés - Les Origines
Voir la fiche produit
Recherche Couverture ISS SNiper
Voir la fiche produit
Robur le conquérant
Voir la fiche produit
Valérian tome 15 - les cercles du pouvoir
Acheter sur BD Fugue
Le vagabond des limbes tome 19 - un tramway nommé délire
Acheter sur BD Fugue
woogee tome 1 - intégrale
Acheter sur BD Fugue
HALIFAX
Duprat holgado
Retourner en haut de page