0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article West Legends 5.Wild Bill Hickok Forty bastards

West Legends 5.Wild Bill Hickok Forty bastards

Acheter sur BD Fugue
West Legends
Tome 5 - Wild Bill Hickok
Forty bastards
 
Scenario : Nicolas Jarry
Dessin : Laci
Couleurs : J Nanjan
 
Wild Bill Hickok a raccroché son étoile de shérif et file en train vers le Kansas. Il est loin de se douter que la cavalerie l’a pris en chasse et que son capitaine est bien décidé à récupérer ce qui lui a été volé.
Au fil des albums, la série West Legends confirme son statut de référence du western pour tous les amoureux du genre mais pour tous les autres également.
 

Malgré la neige qui obstrue sa progression, un train file vers Toképa. À l'intérieur, ce sont trois frangins à la petite vertu qui font la loi. Lorsque une bagarre éclate à propos d'un prétendu vol, Bill Hickok ne peut s'empêcher d'intervenir. En fâcheuse posture, l’ancien shérif ne doit la vie qu’au déraillement du train. Malheureusement, les trois petites frappes sortent indemnes de l'accident. S’ils continue à mener la vie dure aux autres passagers, Hickok est relativement tranquille. Heureusement car une nouvelle tempête de neige se profile et ce n'est pas le seul danger. Il y a les Indiens qui n'aiment pas voir le chemin de fer traverser leurs terres. Il y a les loups, affamés par l’hiver. Il y a les passagers eux-mêmes avec la mystérieuse Teresa Brooks, enceinte jusqu'aux oreilles ou le mystérieux chasseur de prime Old White Jack. Mais ce que tous ignorent, c'est que la pire menace vient d'ailleurs ; c'est qu'elle vient de la cavalerie avec à sa tête le pire coyote que l'Ouest ait porté. Bien décidé à reprendre ce que Hickok lui a volé, il ne fera pas de quartier, tuant tout ceux qui lui barreront la route et éliminant tous les témoins gênants.

Du western, le commun des mortels voit les grandes plaines arides de l'Ouest américain où le bétail se prélasse à peine dérangé par le passage d'un train à vapeur sous la garde de cowboys qui empêchent les Indiens de se venger de la spoliation de leurs terres. Seulement, depuis quelques temps, sous l’impulsion de géniaux scénaristes, le public a découvert que ces vastes territoires étaient très souvent enneigés en hiver. Et les westerns blancs se sont multipliés. Le dernier en date est ce 5e épisode de la saga West Legends, consacré à Wild Bill Hickok et aux 40 bâtards. C'est Nicolas Jarry qui se charge du scénario sur une base véritable (la guerre personnel entre Hickok et le capitaine Custer). Il fait le choix d'un récit assez linéaire marqué par un suspense haletant et secoué par de nombreux rebondissements. Le premier d'entre eux, et certainement le meilleur, est le déraillement du train. Puisque l'intrigue nous est racontée par Hickok lui-même, cet accident prend simplement la forme d'un trou noir. C'est simple mais terriblement efficace et certainement sans lien avec une quelconque simplification du dessin. Par la suite, l'intrigue se recentre sur une chasse à l'homme à travers les paysages enneigés. Elle repose également sur une palette de personnages dignes de Sergio Leone. Chacun porte sa part de mystère et les révélations sont autant de cascades. Mais ce qui marque le plus, c'est le choix du vocabulaire utilisé ! Oublié le ton lisse de certains albums, les personnages ne sont pas des tendres et ils le font savoir ! Oreilles chastes, passez votre chemin ! Pour les autres, cela vous donnera une véritable idée du franc parler de l'époque. C'est bien simple, on se croirait dans l'incontournable Django Unchained. Si l'histoire comporte peu de flashbacks, le dynamisme est largement assuré par une mise en page qui fait la part belle aux incrustations de vignettes sur des bandes plus ou moins hautes mais toujours somptueuses. Le choix des paysages enneigés vient également rompre avec les rares souvenirs qui arborent des teintes plus chaudes, signées J Najna. Malgré le grand nombre de personnages, les seules confusions possibles concernent la troupe des fils de p*** et cela ne prête absolument pas à préjudice. Pour les autres, les caractéristiques sont suffisantes pour facilement les identifier et même les caractériser.
 

C'est donc un excellent western que cet album, une histoire originale et rythmée d’un héros moins connu du Grand Ouest. Un album pour les amoureux du genre mais également pour tous les autres. Un album qui démontre une nouvelle fois que le western n’est pas mort et qui confirme le statut de référence de la série West Legends


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 5103

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le matin des suaires brulés tome 3 - le coeur du verger
Acheter sur BD Fugue
Marlysa tome 12 - l'ordre noir
Acheter sur BD Fugue
Tout Rahan tome 11
Acheter sur BD Fugue
massaglia
gugliotta holgado
Retourner en haut de page