0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Les voyages d'Ulysse

Les voyages d'Ulysse

Scénario : Sophie Michel et Emmanuel Lepage
Dessins : Emmanuel Lepage et René Follet
Couleurs : Emmanuel Lepage
Edition : Daniel Maghen
 
Jules Toulet est pris par la fièvre de la mer. Il fait la rencontre de la troublante capitaine Salomé qui l’accepte à bord de l’Odysséus à condition qu’il lui livre le carnet de croquis d’un certain Ammôn Kasacz. Une sublime quête signée Emmanuel Lepage qui restera longtemps dans les annales de la bande dessinée.
 
Jules Toulet traine ses frusques d’obscur peintre dans les rues d’Istanbul. Il a perdu sa muse mais les quelques lettres qu’Anna lui a adressée le laisse encore espérer. Il finit par embarquer à bord de l’Odysseus, le navire de la mystérieuse capitaine Salomé. En effet, la jeune femme s’intéresse à la peinture et Toulet, grâce à quelques activités illicites a en sa possession un carnet qui devrait leur permettre de retrouver la trace d’un certain Ammôn Kasacz. Ce peintre, spécialiste contemporain de la Grèce antique n’a plus donné trace de vie depuis de nombreuses années.

Voilà donc l’improbable duo naviguant en Méditerranée, sur les traces d’Ulysse. Mais qui est véritablement Salomé ? Quelles est son histoire ? Et pourquoi cette obsession pour Kasacz ? D’Alexandrie à Gibraltar, en passant par Ithaque, chaque escale, chaque étape de cette quête est l’occasion de percer le mystère de la navigatrice.
 
11 ans après Les Voyages d’Anna, Emmanuel Lepage revient  pour une nouvelle quête. S’inspirant de l’Odyssée d’Ulysse, et avec la complicité de Sophie Michel, il nous propose un magnifique voyage dans sur les rives de la Méditerranée du XIXe siècle.

Chaque escale est alors l’occasion de présenter ses personnages, autour desquels orbitent de nombreux faires-valoirs. Une quête magistralement racontée et mise en image qui n’a rien à envier à de nombreux artistes contemporains. Chaque vignette, chaque planche se transforme en de veritable œuvre d’art où la fluidité du trait n’a d’égale que l’harmonie des camaïeux de couleurs.
Et même lorsqu’on referme l’album, on reste longtemps encore marqué par ces personnages profonds et ces sublimes dessins. Nul doute qu’avec cet album, Emmanuel Lepage entre au Panthéon des grands, des très grands du 9e art.
 
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 2954

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Krys Farell - L'affaire Nara Wong
Voir la fiche produit
Sigurd et Vigdis T02
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 2 dédicacé
Voir la fiche produit
Album Déracinés Tome 1 dédicacé
Voir la fiche produit
oh, les filles ! tome 1
Acheter sur BD Fugue
neve tome 4 - blanc népal
Acheter sur BD Fugue
dark fantasy ; l'univers d'adrian smith
Acheter sur BD Fugue
quidam
Merwan The Babe tome 1
Retourner en haut de page