0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Ah, ça ira! Le sang et la boue 14 juillet 1789 - 5 octobre 1789

Ah, ça ira! Le sang et la boue 14 juillet 1789 - 5 octobre 1789

Acheter sur BD Fugue
Ah, ça ira
Tome 2 - 14 juillet 1789 – 5 octobre 1789
Le sang et la boue
 
 
Scénario : Jean-David Morvan
Dessin : Julien Ribas
Couleurs : Garluk
Éditions : Delcourt

 
Ça y est ! La Révolution est en marche ! La Bastille est tombée et le citoyen Louis XVI accepte l’idée d’une assemblée constituante. De leur côté, Lisandra, Eglantine et Fréderic voient leur chemin se séparer. Chacun tentant de faire vivre ses idéaux.
C’est avec plaisir qu’on retrouve nos trois héros ordinaires de la Révolution Française dans ce deuxième épisode assez réussit.
 

Après avoir récupéré des armes aux Invalides, le peuple en colère de Paris fait le siège de la Bastille et ses tonneaux de poudre. Parmi les insurgés, l'ancien soldat de Lafayette, Lisandro, Eglantine sa sœur et leur ami journaliste Frédéric. Pour eux, la forteresse renferme un trésor beaucoup plus précieux encore : les camarades révolutionnaires de Lisandro et leurs fausses lettres de change qui devaient permettre de financer la révolte. À l'intérieur de la prison, le gouverneur De Launay hésite mais pas le lieutenant Deflue qui voit dans le soulèvement une occasion de se faire un nom. Il fait ouvrir le feu, augmentant encore un peu la rage des révoltés. Ces derniers ne doivent la vie sauve qu’à l'intervention d'une troupe de la garde de française commandée par un ancien compagnon d’arme de Lisandro. Ensemble, les trois amis libèrent les prisonniers puis le routes se séparent. Lisandro, toujours ivre de liberté, part vers Saint-Malo financer la révolte. Frédéric reste à Paris pour couvrir les événements et se rapproche de Lafayette. Quant à Eglantine, elle a rejoint Théroigne de Méricourt et sa lutte en faveur de l'égalité des droits pour les femmes. Ce sont d'ailleurs ces dernières qui prennent la tête de la contestation...

Si tous les Français connaissent la signification du 14 juillet, ceux qui savent que c'est la 3e république qui a choisi la prise de la Bastille comme jour de fête nationale sont beaucoup moins nombreux. D'une façon générale, la Révolution française est quelque chose de si complexe que seuls les spécialistes réussissent à en connaître tous les tenants et les aboutissants. Justement, Jean-David Morvan ne cherche pas réellement à vulgariser cette période. Le scénariste tente plutôt de nous raconter la vie de trois petites gens dans cette période troublée. Attention, « petites gens », tout est relatif puisque Lisandro, Eglantine et Frédéric vont jouer des rôles déterminants dans les événements. Le premier opus nous posait les personnages et le contexte. Avec ce deuxième épisode, on aurait pu imaginer vivre véritablement la révolution. On commence donc par la prise de la Bastille. Loin d'être spectaculaire, l'événement est très réaliste. De même, on aurait pu penser qu'il marquerait le début de la Révolution. Et bien non, il marque plutôt la dissolution du petit groupe d'amis. C'est ainsi qu'on va suivre alternativement Lisandro, Frédéric et Eglantine. Si l’ainé semble prendre beaucoup de place, la cadette est en passe de se rattraper ! Et de quelle manière ! Le scénariste profite également de quelques rencontres afin de glisser des flash-backs qui éclairent encore un peu plus le passé des protagonistes. Au final, l'album se lit avec beaucoup de fluidité et de plaisir. Côté dessin, c'est Julien Ribas qui officie. Fidèle au style adopté dans l'album d'ouverture, le dessinateur multiplie les gros plans. Ce travaille sur les visages montre bien que la Révolution est une affaire d'hommes, et de femmes ! Cela facilite également la lecture des émotions et en ces temps troublés, cela rend la lecture infiniment plus simple. Les décors ne sont pas en reste : la Bastille est monumentale, au moins autant que l'hôtel de ville ou les remparts de Saint-Malo. Seul petit bémol, les scènes de bataille et de bagarre manquent un peu de dynamisme. En cela, l'album n'est pas aidé par une colorisation qui fait la part belle aux grands aplats. Les personnages dialoguent alors sur des fonds unis tantôt beiges, tantôt bleus ; marquant une nouvelle fois leur importance. À la longue en revanche, cela devient un peu lourd et gênant. Cela confère une impression lisse à cette période où tout s'accélère et tout va être révolutionné.

Ce deuxième épisode balaie le troisième trimestre 1789. La révolution n'en est qu'à ses balbutiements et nos trois héros ont certainement encore un rôle à jouer. En attendant, c'est avec un certain plaisir qu'on les suit durant ses mois troublés.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4068

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Blood And Tears
Voir la fiche produit
Le Vieux Docteur A T Still ...
Voir la fiche produit
Perdus dans les couloirs du temps
Voir la fiche produit
Le Village aérien - édition Noir ...
Voir la fiche produit
Sam & Twitch tome 1 - Udaku
Acheter sur BD Fugue
jour J tome 5 - qui a tué le président ?
Acheter sur BD Fugue
vortex - tess wood et campbell tome 4
Acheter sur BD Fugue
Nottingham
Nottingham grella
Retourner en haut de page