0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Berlin 61

Berlin 61

Acheter sur BD Fugue
Berlin 61
 
Scénario : Patrick WEBER
Dessin : Baudoin DEVILLE
Couleurs : Bérengère MARQUEBREUCQ
Éditions : Anspach
 
De retour d’un séjour en amoureux dans le Sud de la France, Kathlenn aide une jeune musicienne allemande à ranger son bagage. Peu après, celle-ci disparait ; ne laissant que son violon derrière elle. Aussitôt, Kathleen décide d’enquêter.
Kathleen nous invite à une plongée dans le monde des espions dans le Berlin de l’édification du Mur. Un récit d’histoire et d’espionnage bien construit et joliment illustré.
 

Kathleen rentre d’un séjour en amoureux sur la Côte d’Azur. Avec Gérard, il comptent bien profiter du confort des wagons couchettes. Dès le départ, Kathleen fait la rencontre d’Annelaure Schmidt. La jeune musicienne a beaucoup de mal à ranger sa valise dans le compartiment mais c’est surtout sa peur panique qui marque l’hôtesse de l’air. D’autant que, quelques heures plus tard, après un déclenchement d’un signal d’alarme, la jeune allemande disparaît, ne laissant que son violon derrière elle. C’est plus qu’il n’en faut pour que le 6e sens de Kathleen se mette en marche : elle a l’intuition qu’elle doit retrouver cette femme et lui rendre son instrument. De retour à Bruxelles, elle mobilise son réseau. Dans le même temps, elle est mise sur écoute et, lorsqu’elle s’en rend compte, elle prend une décision radicale : elle va partir pour Berlin et tirer toute cette affaire au clair ! Mais en cette année 1961, Berlin est la capitale toujours défigurée et déchirée en deux par le Mur de la honte. Dans quoi l’hôtesse de la Sabena va-t-elle encore se fourrer ?
 
Quand on pense hôtesse de l’air sexy, indubitablement on pense à Natacha. La création de Walthéry a cependant de la concurrence avec une certaine Kathleen Van Overstraeten. Hôtesse au sein de la compagnie belge Sabena, elle va traverser la seconde moitié du XXe siècle en observatrice attentive et participer aux grands événements européens. C’est ainsi qu’on la retrouve en galante compagnie, Gérard pilote aux dents longues, de retour d’un séjour romantique sur la Côte d’Azur. Fidèle à son tempérament, elle aide une jeune allemande à ranger son bagage dans le compartiment et est profondément marqué par sa détresse. Afin de lui apporter davantage de soutien, Kathleen l’invite à dîner. Malheureusement, dans l’intervalle, Annelaure disparaît ne laissant derrière elle que son violon. Débute alors une enquête sur cette mystérieuse musicienne et sa non moins mystérieuse disparition. Avec Kathleen, le lecteur va fouiller dans le Bruxelles du début des années 60 avant de s’envoler pour Berlin en pleine crise de l’édification du mur. Pour Kathleen, cela va être une véritable plongée dans l’univers de l’espionnage, au summum de la guerre froide. Cela éclaire également le lecteur sur les méthodes utilisées par les maîtres espions des deux côtés du rideau de fer. En d’autres mots, ce Berlin 61 est une histoire totalement vraisemblable, très bien construite et extrêmement dense avec un rythme suffisamment soutenu pour que le lecteur ne s’ennuie pas et fasse défiler les pages sans temps morts. Une histoire qui nous instruit autant qu’elle nous divertit avec de très nombreux clins d’œil. D’autant que le dessin de Baudouin Deville est plutôt réussi. A mi-chemin entre ligne claire et trait réaliste , le dessinateur belge reste fidèle à ses madeleines de Proust : belles mécaniques, locomotives rutilantes ou avions révolutionnaires. Le choix d’un trait très rectiligne apporte un réel intérêt dans les perspectives et compense quelque peu l’aspect statique des conversations et le surjeu des émotions. La colorisation est toujours le domaine de Bérangère Marquebreucq. Une nouvelle fois, il n’y a aucune fausse note : la neige berlinoise est aussi judicieuse que le kaki des bureaux et des uniformes de la Stasi. C’est assez charmant et très rafraîchissant.
 
Partant de l’histoire de la Belgique et du rôle du Plat Pays dans les relations internationales, ce Berlin 61 plonge la jolie Kathleen en plein récit d’espionnage au milieu de la guerre froide. Un récit d’espionnage et d’histoire intelligent qui ne demande qu’à être découvert
 

Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 5075

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Un drame en Livonie
Voir la fiche produit
Fynsterland T1
Voir la fiche produit
Hôtel GRUNDSTONE
Voir la fiche produit
Chroniques Américaines Version normale Tome 2
Voir la fiche produit
les fils de la louve tome 4 - la louve et l'aigle
Acheter sur BD Fugue
rider on the storm tome 1
Acheter sur BD Fugue
Alix tome 28 - la cité engloutie
Acheter sur BD Fugue
bizzari
galland bizzarri
Retourner en haut de page