0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Bikini Atoll

Bikini Atoll

Acheter sur BD Fugue
Scénariste : Christophe Bec
Dessin : Bernard Khattou
Edition : Glénat Comics
 
Une version paradisiaque et atomique d’un grand classique du cinéma d’horreur des années 80. C’est décapant, jouissif et terriblement efficace ! Une vraie bombe !
 
1er juillet 1946, le Dave’s dream survole le Pacifique et plus particulièrement l’atoll paradisiaque de Bikini. A 9H34 précise est larguée la première bombe H.
De nos jours, la zone a été rendue à la vie civile. Enfin, presque, puisque les taux de radioactivité sont tels qu’un visiteur ne peut consommer aucun fruit ou légumes qui pousseraient sur place. Néanmoins, la zone, riche en requins et en épaves, attire  de plus en plus de touristes. C’est donc sur un voilier que nous découvrons un groupe d’amis en quête de sensations fortes. Il y a Leslie, la blonde pulpeuse et son compagnon Philip ; Ethan, qui tente de recoller les morceaux avec son épouse Lysette, la brune ; Lorène, une jeune veuve et son fils trisomique, Alan et enfin Ben, bloggeur spécialisé dans les secteurs dramatiques. Cette petite troupe est encadrée par Mr Malaval, une ancienne barbouze et Filo, un anglo-polynésien.
Tout se déroule bien : le groupe alternant plongées sous marines et visites de l’atoll. Jusqu’à ce que Leslie disparaisse, puis Ben puis…
 
La couverture marque le premier contact entre l’album et son lecteur. Et force est de constater que celle de Bikini Atoll est une réussite. On s’attend donc à une version dépoussiérée et polynésienne des Dents de la Mer, avec un remake de Pamela Anderson en guest-star. Et effectivement, l’exposition laisse penser qu’on est dans le vrai. Avec une petite originalité : le méchant requin doit être un monstre radioactif ! Et puis, le groupe de jeunes gens débarque sur l’atoll de Bikini et ils disparaissent les uns derrière les autres. Le tout dans une débauche d’hémoglobine ! D’un seul coup, on débarque dans Halloween, version Club Med !

Le scénario est fondé sur ces grands classiques du film d’horreur des années 80 mettant un groupe de jeunes, aussi naïfs qu’arrogants aux prises avec un monstre assoiffé de sang. Même si tout cela est assez prévisible (c’est toujours la blonde qui est la première à se faire « croquer » !), on prend plaisir à lire cet album. On y voit l’hommage aux maitres comme Wes Craven et autre Georges Romero mais également une critique écologiste et pacifique. Ces essais nucléaires marquaient le sommet de la guerre froide et, même vieux de 70 ans, ont toujours des répercussions puisque les puissances militaires n’ont jamais assurées le « service après vente ».


Nous devons le dessin à Bernard Khattou, plus connu sous le pseudo Frisco. Comme à son habitude, il ne s’interdit absolument rien, et c’est tant mieux ! Le parti pris de travailler en noir et blanc est une réussite ! Ce choix audacieux apporte une élégance folle au dessin, aux antipodes de l’histoire. Coté personnage, le dessinateur reprend les canons du genre horreur : les filles « en bikini sont de vraies bombes » mais finissent toujours par se faire zigouiller ! Mais c’est surtout par les décors que j’ai été le plus éblouis. Le cadre est totalement ambivalent ; oscillant entre paradisiaque et infernal, entre plage de sable fin et laboratoire d’essais nucléaires pour finir en véritable boucherie!

Au final, Bikini Atoll est une vraie réussite, un album à lire d’urgence, une vraie bombe !


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3424

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

album Ariane Dabo 3 dédicacé
Voir la fiche produit
Dédicace NB Malvoulant
Voir la fiche produit
Brumes sanglantes
Voir la fiche produit
Gothik Super Heroes
Voir la fiche produit
promethee tome 3 - exogénèse
Acheter sur BD Fugue
Goners tome 1 - Une affaire de famille
Acheter sur BD Fugue
Death mountains tome 2 - la cannibale
Acheter sur BD Fugue
annonce boutique
Hit the Road en Noir et Blanc giemsi
Retourner en haut de page