0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article C'est quoi un terroriste ? - Le procès Merah et et nous -

C'est quoi un terroriste ? - Le procès Merah et et nous -

Acheter sur BD Fugue
C'est quoi un terroriste ? - Le procès Merah et et nous -
 


Scénario : Doan Bui
Dessins : Leslie Plée
Couleurs : Leslie Plée
Éditions : Delcourt
Collection : Seuil Delcourt

 
En plus d’évoquer les craintes de ses enfants et des Parisiens en général pendant et après les attentats terroristes, la journaliste Doan Bui retrace la genèse et l’itinéraire des radicalisés français. Entre plaidoirie, réquisition et live-tweets, le lecteur est plongé dans la réflexion d’une reporter sur son métier et sur la société française.  
 

 
Comme tout roman graphique traitant des affaires judiciaires, l'auteur commence par nous expliquer la complexité du bâtiment du palais de justice de Paris et de son accès, on s'imagine bien la maison qui rend fou dans les douze travaux d'Astérix. Après cet incontournable du genre, Doan Bui décortique ce qui constitue un procès d'une telle ampleur, des parties civiles aux avocats de la défense, sans oublier évidemment les journalistes. Attirant l'élite de la justice et de la presse, les événements de ce type réunissent une intelligentsia qui se reconnaît. 
 

 
Couvrant le procès d’Abdelkader Merah, frère de l’auteur des attaques de Toulouse, elle en vient à comprendre que cet événement dépasse le cadre judiciaire. Entre les itinéraires des terroristes, les différentes strates du renseignement (qui ne se renseignent pas toujours entre elles) et la manière dont la presse a médiatisé les drames successifs, c’est la société française qui se regarde dans le prisme de la radicalisation. L'origine de la violence chez la famille Merah est scrutée pendant le procès. On comprend qu'affaires familiales, séjours en prison et radicalisation sont mêlés.
 


En début d'ouvrage le lecteur pourra être surpris par le décalage entre le ton employé par Doan Bui pour parler à ses enfants dans les vignettes et celui utilisé pour le lecteur en tant que narratrice. Ce premier passage est très centré sur l'inquiétude des Parisiens, adultes ou enfants, lors des attaques terroristes de Charlie Hebdo ou du 13 novembre. Le ton redevient plus journalistique et à destination d'un lecteur adulte à partir de l'ouverture du procès Merah. L'auteur des attaques de Toulouse contre une école juive et des militaires étant mort, le procès de son frère est aussi l'occasion pour la France de dresser le portrait du terrorisme de chez elle. 
 


On finit par comprendre que l'auteur veut dresser un portrait de la société française, par exemple au travers de la question des réseaux sociaux comme Twitter. Les journalistes étant autorisés de live-tweeter pendant un procès, c'est l'occasion d'un débat entre les pours et les contres chez la profession. La réaction des internautes montre bien la complexité des rapports que l'opinion publique entretient avec les affaires de terrorisme religieux : entre amalgames et raccourcis en tout genre. La question des visages qu’incarnent les personnes dans ces affaires se voit également dans les dessins de Leslie Plée : les traits de chaque personnage, des familles de victimes aux avocats renvoient à l’image qu’ils sont censés représenter. On y voit par exemple un Eric Dupont-Moretti un brin effrayant et un Abdelkader Merah insensible.
 

 
La confrontation des points de vue des témoins du procès est à l'image de la profession de Doan Bui : une retranscription des témoignages tout en cherchant l'objectivité. Ce sera peut-être l'écueil de cet album : le point de vue omniprésent du journaliste censé représenter la société entière et voulant être son scribe. Mais il est largement rattrapé par qualité du travail de recherche et de documentation ainsi que par la capacité de l'auteur à nous exprimer ses sentiments.

Un album pour un public adulte qui permet de prendre du recul sur certaines questions en lien avec les actes terroristes et la radicalisation.Le sujet étant lourd, une lecture en plusieurs fois pourra évacuer les émotions suscitées et les multiples noms cités. Un deuxième album pourrait très bien retracer le second procès Merah prévu au printemps de cette année. En attendant, il ne faudra pas manquer la postface de celui-ci.
 
 

 


Philippe
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
1
avatar de guida44
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 4048

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

En Seconde C - Anarchie & Biactol
Acheter sur BD Fugue
points noirs et sac à dos
Acheter sur BD Fugue
Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses - Ou comment j'ai cru ...
Acheter sur BD Fugue
Ben Hamida
Mazel porcel
Retourner en haut de page