0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Chronique "Reconquêtes T3"

Chronique "Reconquêtes T3"

L’histoire

“La horde des vivants” a eu raison de la ruse des Hittites. Après la victoire remportée au pied de la cité de Ziwiyé, l’alliance  Scythe (Cimmériens, Sarmates et Calipides) se lance à la poursuite des survivants.

Un bataillon solitaire de Sarmates est envoyé en éclaireur, accompagné par Thusia, la scribe. Soudain, un groupe de Kourganes les attaquent pas surprise. Isolées, les guerrières Sarmates s’en sortent de justesse...

Ce que j’en pense

Depuis deux tomes (sur quatre), Sylvain Runberg et François Miville Deschênes nous offrent une magnifique fresque mésopotamienne. Ils mettent en scène trois tribus Scythes aux profondes différences d’identité (culture, croyances et sociétal), qui doivent s’unir devant une menace commune : les Hittites.

Exigeante, superbe, “Reconquêtes” est une geste belle et sauvage. Sublimé par le graphisme réaliste de François Miville Deschênes, Sylvain Runberg nous raconte sa “grande tragédie classique”.

Dans ce récit de sang et de larmes, la violence des combats (de grandes batailles spectaculaires dans lesquelles hommes, femmes et bêtes sauvages s’affrontent sauvagement) trouve son pendant dans les conflits des trois souverains.

La fin du second tome marquait le “pivot central” du récit avec la victoire contre les Hittites. Mais la Horde décide de pourchasser le roi Hattushli dans sa forteresse pour mettre un terme à la guerre. A partir de là, nous entons dans le “coté obscur” du récit… Plus interne, ce troisième tome se concentre sur les dissensions des peuples. Ré-utilisant les arcs narratifs précédents, Sylvain Runberg joue avec les luttes de pouvoir, alliances, trahisons et dévoile le “vrai” rôle de Thusia, la scribe babylonienne...

Osant le mélange, il fait coexister à cette “reconstitution historique”, un fantastique mythologique. Griffons, demi-dieux et magie Atlante interfèrent dans le destin des hommes.

Le visuel de François Miville Deschênes est toujours aussi spectaculaire. Son dessin classique et puissant, très cinématographique, est rehaussé de couleurs directes à l’aquarelle. Le résultat si réaliste et détaillé me rappelle le travail du regretté Philippe Delaby (“Muréna”, “La complainte des Landes perdues”). Il y a pire comme référence, non ?
Dans ce nouvel épisode, François varie les ambiances et nous transporte dans des paysages grandioses.

Seul regret, les Hittites ne sont pas aussi travaillés que leurs ennemis. Civilisation, psychologie du roi, j’aurais aimé en connaître un peu plus.

Il est certain que j’attendrais avec impatience le 4e et denier tome de “Reconquêtes” en espérant un final à la hauteur du projet initial : Titanesque !

 


Un Amour de BD chronique les plus belles BD
www.unamourdebd.fr


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : UnAmourdeBD

Nombre d'article(s) publié(s) : 14

Visiter le kiosque de UnAmourdeBD

Vous aimerez aussi

The Babe tome 1
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 2 dédicacé
Voir la fiche produit
album Ariane Dabo 4 dédicacé
Voir la fiche produit
Le vol du bleu de france
Voir la fiche produit
les carnets de Darwin tome 3 - double nature
Acheter sur BD Fugue
Orbital tome 2 - ruptures - en anglais
Acheter sur BD Fugue
Drones tome 1 - le feu d'Hadès
Acheter sur BD Fugue
grella
Nottingham grella
Retourner en haut de page