0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Communistes !

Communistes !

Communistes !
 
Scénario, dessin et couleurs : Pascal Thivillon
Editions : Glénat

 
A 8 ans, Pascal a la chance d’avoir des parents communistes. Il passe donc son temps libre au Local ou à placarder des affiches électorales, à apprendre le russe ou à écouter Joe Dassin à la Fête de l’Humanité. Être communiste, c'est toute une expérience!
A travers cet album autobiographique, Pascal Thivillon nous raconte, avec beaucoup de simplicité et de justesse, sa vie dans une famille communiste française des années 70.
 

Pascal a 8 ans. Il habite Villeurbanne, au 8e étage d'un immeuble tout confort. Un frère aîné, une mère institutrice et un père serrurier complète la famille. Somme toute, la famille de Pascal est ordinaire; à cela près qu'elle est communiste! Mais dans les années 70, le PCF est une force politique avec laquelle il faut compter. Pour Pascal, avoir des parents communistes, c'est passé de longues soirées au Local et, pendant que les adultes réfléchissent à comment changer le monde, explorer l'arrière-salle tout en s'imaginant vivre des aventures extraordinaires. C'est tracter sans relâche, même sous la pluie. C’est faire du porte-à-porte ou défiler le 1er mai. C'est également partir en expédition nocturne de collage d'affiches ou encore écouter Joe Dassin à la Fête de l'Humanité. C'est encore se désolidariser de Moscou lors du Printemps de Prague mais continuer à faire apprendre le russe aux enfants. Être communiste, c'est enfin acclamer la victoire de Mitterrand, ce 10 mai 1981, même s'il n'est que socialiste; et être sacrément déçu par ce qui suivra. Être communiste, c'était toute une aventure.

À travers cet album, Pascal Thivillon nous livre la chronique autobiographique de son enfance dans une famille communiste dans les années 70. À travers des anecdotes et des souvenirs, il présente une vision à la fois tendre et pleine de nostalgie sur les années d'opposition à Giscard. Loin du travail d'historien, il privilégie son ressenti et, en effet, la naïveté d'un gamin de 8 ans est souvent plus parlante qu'une longue étude. On aurait pu craindre une connotation militante car, après tout ; enfant, on est toujours d'accord avec ses parents. Pascal Thivillon évite l’écueil toujours en se centrant sur ses souvenirs. Point de discours enflammés retracés, ce qui aurait plongé le gamin dans les bras de
Morphée, mais plutôt des moments de bonheur simple. Le dessin est au diapason du scénario. Le style simple, sans être simpliste, nous recentre sur les gens, légèrement plus clairs mais également sur les, quelques, marqueurs communistes, en rouge. On se rend rapidement compte qu’être communiste, dans les années 70, c'était davantage qu'être le successeur de Staline.

C'est donc une jolie page d'histoire sociale que Pascal Thivillon  nous livre. Une plongée dans une famille communiste dans les années Giscard à la fois drôle et touchante, nostalgique et terriblement d'actualité.


Cédric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3532

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Les mystères de la 5e République ...
Voir la fiche produit
Le Vieux Docteur A T Still ...
Voir la fiche produit
HYDE originaux
Voir la fiche produit
Mary kingsley ; la montagne des Dieux
Acheter sur BD Fugue
Titeuf tome 6 - tchô, monde cruel !
Acheter sur BD Fugue
galland
stern T04 Galland
Retourner en haut de page