0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article Dark Blood

Dark Blood

 
DARK BLOOD T01

Icare


Scénario : Amélie Sarn
Dessin et Couleur : Marc Moreno
Editions : Delcourt


 

Dans un univers sombre et violent, les vampires ont installé leurs pouvoirs au fil des siècles. Mais Icare semble être différent des autres. Même s’il a besoin de tuer pour survivre, sa préoccupation est de remonter dans sa mémoire, aux sources de son existence pour comprendre. Un premier tome à l’avenir prometteur à moins qu’Icare ne se brûle les ailes.

Dans une rue sombre de Paris, la pluie inonde le trottoir, un jeune homme est allongé dans une flaque d’eau, la chemise ensanglantée. Les passants ne prêtent aucune attention à lui, ils l’ignorent. Quelques instants plus tard, il retrouve ses esprits et regarde son visage dans le reflet d’une flaque d’eau. Les souvenirs lui reviennent.

La nuit… Une chambre d’hôtel en compagnie d’une prostituée… Puis, il se souvient de cette pulsion qui l’a poussé à égorger cette jeune fille tel un instinct de survie. Ensuite c’est le trou noir.
 

Pour ce garçon du nom d’Icare, c’est le début d’une longue quête où les souvenirs vont lui revenir par bribes ainsi que ses instincts de tuer pour survivre. Il cherche à reconstruire le puzzle de sa vie et comprendre qui il est vraiment. Mais dans le même temps Lucia est sur ses talons, la grande prêtresse le traque et mandate des hommes ou plutôt des monstres, des vampires dont le seul but est de lui ramener Icare coûte que coûte.
 

Paris 2010. La société que nous connaissons est secrètement dirigée par une corporation de vampires. La belle Lucia est à la tête de cet empire mais Icare semble être le rouage manquant à la domination suprême. Pour ce premier tome, Amélie Sarn met en place le puzzle et lève page par page les zones d’ombres liées à ces êtres maléfiques. Même si les débuts sont un peu difficiles, de nombreux flash-back permettent de comprendre qu’Icare est pourchassé depuis des siècles et qu’il perd la mémoire sur ses actes dès qu’il s’est abreuvé du sang de ses victimes. C’est là que l’on reconnait le talent d’une auteure car Amélie est capable de passer d’un livre jeunesse à une histoire fantastique tout en réalisant son objectif, à savoir envoûter le lecteur jusqu’à la dernière page. L’auteure propose ici un récit sombre, violent mais également sensible et attachant autour de son personnage.

 

Pour mener à bien son aventure, Amélie s’est associée à Marc Moreno. Dès les premières planches ont reconnait le style caractéristique de l’auteur du « Régulateur ». Sa palette de couleurs sublime ses planches et rattrape aisément quelques maladresses graphiques laissées en l’état dans les arrières plans. En d’autres termes, libre à chacun d’aimer ou pas. Cependant, Marc Moreno offre de belles perspectives dès que sa caméra prend de la hauteur et ainsi de belles scènes cinématographiques.

Pour ce premier volume, les bases sont bien posées, il reste au lecteur à décortiquer les nombreuses intrigues mises en place qui permettent d’envisager un avenir prometteur pour cette série à moins d’Icare ne se brûle les ailes.

 

 

Eric
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3622

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Wollodrïn tome 6 - Celui qui dort 2
Acheter sur BD Fugue
la graine de folie - intégrale tome 1 à tome 4
Acheter sur BD Fugue
le temps du rêve tome 1 - Gallipoli
Acheter sur BD Fugue
gioux
espace pub chaillé
Retourner en haut de page