0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article DE GAULLE

DE GAULLE

Acheter sur BD Fugue
DE GAULLE
 
Scénario : Mathieu GABELLA
Historienne : Frédérique NEAU-DUFOUR
Story-board : Christophe REGNAULT
Dessin : Michaël MALATINI
Couleurs : Gabriela S.HAMILTON / ARANCIA STUDIO
Éditions : GLÉNAT

 

Dans la collection « Ils ont fait l’histoire », l’éditeur GLÉNAT propose de retracer l’histoire de de GAULLE en trois volumes ; le premier évoquant l’homme de sa naissance à son envol pour Londres le 17 juin 1940.

Le début du récit a de quoi surprendre puisque en 1916 deux gendarmes viennent annoncer à son père la mort de Charles de GAULLE, tombé sur le champ de bataille. Le lecteur découvre ensuite via une analepse l’enfance bourgeoise de Charles à Lille recevant une éducation catholique, et développant un goût pour la littérature, notamment militaire. On suit alors le jeune de GAULLE confronté aux idées politiques de son père, sceptique par exemple, sur la culpabilité du capitaine DREYFUS. Le héros éponyme fait par la suite le choix de devenir officier militaire, et quitte la France pour suivre sa scolarité dans un lycée catholique en Belgique suite à la loi de 1905 séparant l'Église de l'État. En 1913, la guerre s’annonce et de GAULLE, lecteur des écrivains nationalistes Charles PÉGUY et Maurice BARRÈS, est prêt à faire son devoir. Il intègre alors cette même année le 33ème régiment d’infanterie comme lieutenant, et y fait la rencontre du colonel Philippe PÉTAIN qu'il admire sans savoir qu'il deviendra son opposant quelques années plus tard. Après la déclaration de la guerre de l’Allemagne à la France, on retrouve de GAULLE blessé en Belgique, puis dans les tranchées en Champagne, et enfin à Douaumont en 1916 où il est laissé pour mort alors qu'il est en réalité blessé et prisonnier des Allemands. Les cinq tentatives d’évasion du capitaine n’y feront rien, de GAULLE ne combattra plus. Après la signature du traité de Versailles, de GAULLE pressent un nouveau conflit tant le texte est un mauvais traité de paix…

Cette bande-dessinée parait alors que l’année 2020 est l’année de tous les anniversaires pour de GAULLE : 50 ans de sa mort, 80 ans de l’appel, 130 ans de sa naissance. L’objectif de nous présenter ce monument de la politique française est atteint pour Mathieu GABELLA avec l’appui scientifique de l’historienne Frédérique NEAU-DUFOUR, ancienne conservatrice de la Boisserie - la maison familiale des de GAULLE à Colombey-les-Deux-Églises - et actuellement conservatrice du conseil scientifique de la Fondation Charles de GAULLE et de la Fondation de la France libre. Ainsi, par exemple, la conception de la stratégie militaire de de GAULLE durant la période de l’entre-deux-guerres, fondée sur l’offensive avec l’utilisation des chars, et non sur la défensive -  stratégie alors choisie avec la ligne Maginot - est bien présentée en particulier lors de la rencontre en 1934 entre de GAULLE et l'ancien ministre Paul REYNAUD, un des rares hommes politiques à croire aux théories gaulliennes sur l’armée. Certains épisodes de la vie de de GAULLE sont également bien retranscrits comme sa rencontre avec Yvonne ou sa relation avec Anne, sa fille benjamine trisomique, et permettent de découvrir autrement le futur président de la République que sous l’angle politique pour avoir une vision globale de l’homme. Par ailleurs, la recherche sur les uniformes militaires et les tenues vestimentaires de l’époque est précise et contribue grandement à l’immersion du lecteur dans le récit.
 

Dans l'appareil critique à la fin de l’ouvrage, l’historienne Frédérique NEAU-DUFOUR reconnaît toutefois « qu’il n’est pas facile de condenser en quelques bulles la maturation intellectuelle d’un personnage ». On peut effectivement regretter un traitement déterministe de l’enfance de Charles sur quelques vignettes. Un dessin de profil répété avec un jeune homme déclamant ses paroles peut sembler ajouter à la caricature. De plus, certaines scènes sont panégyriques comme lorsque de GAULLE se tient debout, imperturbable au milieu d’une tranchée en 1915 en plein bombardement, ou sur une colline en 1940 dominant seul ses chars parfaitement alignés sur une plaine alsacienne. Ces scènes veulent sans doute montrer que de GAULLE est l’homme providentiel, mais n'en demeurent pas moins exagérées. Si le dessin réaliste est adapté à l'ambition historique de cette œuvre, il est toutefois regrettable que les détails de certains bâtiments tels la caserne d'Arras ou la Boisserie aient été négligés.

Pour autant, cet ouvrage résume bien toute la complexité d’un homme politique majeur et d’une période politiquement très riche, mais qui peut décevoir un lecteur averti par certains aspects .

Lydie et Nicolas



Nicolas
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3901

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Noirs Lents Demains
Voir la fiche produit
Crayonné Balle Tragique P2
Voir la fiche produit
Captain biceps tome 6 - Le retour du poing de la justice
Acheter sur BD Fugue
amour à mort
Acheter sur BD Fugue
mon ami grompf tome 3 - coeur de géant
Acheter sur BD Fugue
cassier
scie tronc PASS VIP
Retourner en haut de page