0

La bande du 9 : La communaut du 9ème art

Bandeau de l'article EN ROUE LIBRE

EN ROUE LIBRE

EN ROUE LIBRE
 
Scénario : Nicolas Moog
Dessin : Gilles Rochier
Mise en couleur : Jiip Garn
Editions : Casterman
 
Tonio est unijambiste et risque de perdre sa deuxième jambe à la fin du mois. Par contre il a un sacré sens de l’humour ! Un pote décide de l’emmener voir la mer… Une BD drôle avec des personnages attachants !
 


Un matin, au pied des tours, Tonio repère son ami d’enfance et l’interpelle pour qu’il l’accompagne durant son passe-temps préféré : aller se moquer des basketteurs au parc des oiseaux. Il y va parfois un peu fort mais comme il le dit lui-même : « Ils frappent pas les infirmes… Au pire, ils me piquent mon fauteuil pour promener leurs mômes ! ».

Comme vous le voyez, Tonio a de l’humour et de la bonne humeur à partager… Pourtant, il doit-être amputé de sa deuxième jambe à la fin du mois. Son pote d’enfance est touché par cette nouvelle et décide donc de lui faire une surprise en l’amenant voir la mer car Tonio et sa jambe ne l’ont jamais vu !

Mais Tonio n’aime pas forcément être materné ou que l’on s’apitoie sur son sort. Il va donc montrer une face plus sombre de sa personnalité durant leur périple.
 


Nicolas Moog nous livre un scénario vraiment drôle et touchant à la fois. Il arrive à aborder le thème de l’amitié et surtout celui du handicap sans tomber dans le pathos, ce qui n’est pas toujours le cas avec ce sujet. J’ai aussi aimé les différents flashback sur l’enfance de nos deux héros qui permettent de comprendre, en partie, la personnalité de Tonio.

J’ai aussi particulièrement apprécié la couverture de cet album, autant pour la perspective créée par les immeubles représentant le quartier que par l’effet de relief quand on la touche. C’est vraiment beau et agréable à la fois !

Au dessin, Gilles Rochier, continue à explorer l’univers urbain et plus particulièrement la banlieue (cf La petite couronne). Son travail est toujours aussi recherché et comme d’habitude il s’attache à parler des gens en les dessinant.
 


Le travail des couleurs de Jiip Garn est aussi à noter : les flashback, où des couleurs plutôt chaudes, rappellent une enfance heureuse et peut-être idéalisée alors que les couleurs froides rappellent plutôt la morosité ressentie au quotidien par Tonio dans son quartier…

En tout cas, c’est vraiment un plaisir de lire cette histoire et je vous la conseille vivement !


François
Chroniqueur
La Bande Du 9


J'aime
0
Partager cet article

A propos de l'annonceur

Nom d'utilisateur : LABANDEDU9

Nombre d'article(s) publié(s) : 3543

Visiter le kiosque de LABANDEDU9

Vous aimerez aussi

Le Blues de Sluggy
Voir la fiche produit
Fanzine Gran Gaudi 06
Voir la fiche produit
Sur les traces de dracula
Acheter sur BD Fugue
Billie Holiday
Acheter sur BD Fugue
Les voyages d'alix - Egypte karnac louxor vall
Acheter sur BD Fugue
tanco
stern T04 Appréhendez la bande desinnée autrement
Retourner en haut de page